Manon Lescaut

Commentaire

Manon Lescaut sur La mort de Manon

Auteur : Abbé Prévost

Analyse de : Sarah Herbeth

4.5/5 (10 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Manon Lescaut
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage de la mort de Manon de Manon Lescaut reproduit

  • Mise en contexte (2 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : l'amour et la tragédie, le regard indirect et la situation de l'extrait étudié

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la sobriété, du réalisme, de la scène pathétique et des significations de la mort de Manon

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Manon Lescaut"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du passage de la mort de Manon dans Manon Lescaut de l’Abbé Prévost, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre au parfum de scandale.

Après avoir été déportée avec d’autres filles de joie, Manon est exilée en Amérique (c’est le père de Des Grieux qui a obtenu cet éloignement). Désespéré, Des Grieux parvient à s’embarquer sur le bateau où elle se trouve comme volontaire afin de rester avec elle. Lorsqu’ils débarquent à La Nouvelle-Orléans, Manon renait à des sentiments nouveaux : elle devient fidèle et dévouée à son amant. Les deux amants veulent se marier, mais le neveu du gouverneur souhaite épouser la jeune femme. Un duel s’engage alors entre les deux rivaux et, croyant avoir tué son adversaire, Des Grieux s’enfuit avec Manon dans le désert où elle meurt d’épuisement.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et la situation de l’extrait étudié, le commentaire composé s’intéresse dans un premier temps à la sobriété et au réalisme de l’extrait, ainsi qu’à son côté pathétique destiné à émouvoir le lecteur. Ensuite, on analyse les diverses significations de la mort de Manon.

A propos du livre "Manon Lescaut"

Ce roman publié en 1731, puis dans une version modifiée par l’Abbé Prévost en 1953 est aujourd’hui sa seule œuvre encore connue. Sa parution et sa réception ont été entourées par le scandale, dans la mesure où l’amour de l’homme et l’amour de Dieu sont à plusieurs reprises placés sur le même plan.

Le roman se présente sous la forme d’un récit enchâssé dans un premier récit. Le narrateur dit avoir rencontré le Chevalier des Grieux dans un village. Celui-ci suit à distance sa bien-aimée, Manon Lescaut, qui se trouve enchainée avec d’autres filles de mauvaise vie devant être exilées en Amérique. Le Chevalier raconte leurs amours malheureuses au narrateur. Le roman met en relation l’amour, la religion, la morale et leurs valeurs respectives.

Abbé Prévost

L'Abbé Prévost, fils d’un conseiller du roi, est né en 1697 en Artois. Il est scolarisé à l’école des Jésuites qu’il quitte trois fois pour s’engager dans l’armée puis finalement renoncer. Une déception amoureuse semble être à l’origine de sa retraite en 1720 chez les Bénédictins. Il y débute la rédaction des Mémoires et aventures d’un homme de qualité qui s’est retiré du monde, puis fuit en Angleterre. Précepteur épris de la fille de son employeur, il émigre en Hollande en 1730 et achève Manon Lescaut. Après un deuxième séjour en Angleterre et une déception amoureuse, il rentre ruiné en France en 1734 grâce au pardon du pape Clément XII. Il publie alors L’Histoire de Monsieur Cleveland, fils naturel de Cromwell, écrite par lui-même, ou le Philosophe anglais. Devenu l’aumônier du prince de Conti, il meurt en 1763.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806236371

ISBN numérique : 9782806233110

Ces analyses du livre "Manon Lescaut" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Manon Lescaut" ont également acheté