Juste avant le bonheur

Analyse du livre

Juste avant le bonheur

Auteur : Agnès Ledig

Analyse de : Lucile Lhoste

5/5 (9 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Juste avant le bonheur
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction (1 pages)

    Agnès Ledig, Sagefemme et romancière française
    Juste avant le bonheur, La coalescence appliquée aux êtres humains

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse de Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig

  • Résumé de Juste avant le bonheur (2 pages)

    L’histoire de Juste avant le bonheur résumée en plusieurs parties

  • Étude des personnages (3 pages)

    Une analyse de Julie Lemaire, Paul Moissac, Jérôme Moissac, Caroline Lagarde, Romain Forestier et Manon

  • Clés de lecture (2 pages)

    La thématique du deuil ; Se reconstruire par la coalescence ; Une narration multiple et simple

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Juste avant le bonheur"

En choisissant d’analyser l’ouvrage Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig, notre experte Lucile Lhoste, maitre en langues et littératures françaises et romanes, nous propose une étude littéraire de ce roman émouvant sur les relations humaines.

La fiche de lecture, qui se veut être un outil incontournable pour tous les étudiants qui préparent leur examen mais aussi pour tous les passionnés de littérature, commence par dresser le portrait d’Agnès Ledig et présenter brièvement son œuvre. Ensuite, la trame narrative du roman est rapportée dans un résumé complet et détaillé qui se divise en trois parties, développant chacune un trait caractéristique de l’histoire. L’auteure de la fiche de cours poursuit en s’attachant aux portraits des protagonistes principaux : Julie Lemaire, la jeune mère célibataire du petit Ludovic ; Paul Moissac, un homme qui pourrait être le père de Julie et décide de les prendre sous son aile, elle et son enfant ; Jérôme Moissac, le fils de Paul qui connait beaucoup de mal à surmonter le deuil de sa femme ; et encore Caroline Lagarde, une jeune médecin, Romain Forestier, un kinésithérapeute, et Manon, la meilleure amie de Julie. Enfin sont abordés la thématique du deuil, la notion de coalescence appliquée par l’auteure aux relations humaines et le style d’Agnès Ledig, qui se caractérise par une narration multiple et simple. Pour terminer, une série de questions ouvertes invitent les lecteurs à poursuivre leur réflexion sur le livre.

A propos du livre "Juste avant le bonheur"

Publié en 2013 aux éditions Albin Michel, Juste avant le bonheur est le deuxième roman d’Agnès Ledig, une sage-femme que rien ne destinait au départ à prendre la plume. C’est dans l’épreuve du deuil de l’un de ses enfants qu’elle ressent le besoin d’écrire, pour tenir bon mais aussi pour envisager la possibilité d’un avenir meilleur. Son premier roman édité est Marie d’en haut en 2011. Deux ans plus tard, Juste avant le bonheur remporte le prix de la Maison de la Presse, ainsi qu’un immense succès auprès des lecteurs. Cet engouement pousse l’auteure à écrire deux autres romans : Pars avec lui qui parait en 2014 et On regrettera plus tard, sorti en 2016.

Juste avant le bonheur raconte les destins brisés de plusieurs personnages, qui trouveront la force de surmonter les épreuves de la vie grâce au soutien qu’ils se portent mutuellement. Julie est une jeune femme qui vit seule avec son fils de 3 ans, Ludovic, et travaille à la caisse d’une grande surface pour subvenir à leurs besoins. Sa vie n’est pas gaie et son fils est son seul rayon de soleil. Un jour, elle fait la connaissance de Paul, un client du supermarché qui, touché par la situation de la jeune femme, lui propose de les emmener avec Ludovic en vacances. Jérôme, le fils de Paul qui peine à se remettre du suicide de son épouse, les accompagne également. Ce voyage va marquer pour l’ensemble des personnages le début d’une nouvelle vie…

Agnès Ledig

Agnès Ledig est née en 1972 en France de parents enseignants. Elle suit une formation d’agronome mais se redirige ensuite vers le domaine médical et devient sagefemme libérale. Elle vit en Alsace et est la mère de trois enfants. En 2005, elle vit une terrible épreuve : son fils de 5 ans, Nathanaël, tombe malade, le diagnostic est qu’il est atteint d’une leucémie. C’est à ce moment qu’elle ressent le besoin d’écrire. Tout d’abord pour informer ses proches de l’évolution de l’état de son fils, mais aussi parce que cette pratique lui fait beaucoup de bien et l’aide à surmonter ce calvaire. Chaque dimanche, elle rédige donc quelques pages et c’est l’un des médecins de son fils qui, touché par ses mots, l’encourage dans la voie de l’écriture comme exutoire pour elle-même, mais aussi pour aider les autres.

Après le décès de son fils, elle continue à écrire, pour tenter de garder la tête hors de l’eau, pour parvenir à faire son deuil et aussi pour espérer que des jours meilleurs reviendront et que le bonheur est toujours possible. Son fils, avant de partir, lui a transmis sa force de vivre et elle veut l’utiliser pour écrire.

En 2011, elle propose son manuscrit intitulé Marie d’en haut à un concours organisé par le magazine Femme actuelle. Remportant le premier prix, son texte est également élu comme le « coup de cœur des lectrices » du périodique et Agnès Ledig le publie la même année. Elle est ensuite contactée par les éditions Albin Michel et y fait paraitre en 2013 son deuxième roman, Juste avant le bonheur. Cet ouvrage, qui explore le thème du deuil d’un enfant et que l’auteure a d’ailleurs dédié à son fils, connait un immense succès et se voit décerner le prix Maison de la Presse.

Combinant son métier de sagefemme et sa passion pour l’écriture, Agnès Ledig considère cette dernière comme une véritable thérapie, une bouffée d’air. Elle ne s’arrête donc pas en si bon chemin et son troisième roman, Pars avec lui, est publié en 2014. Il se caractérise par la tendresse qui marque l’univers de l’auteure et par son attention bienveillante portée aux accidentés de la vie. Il devient très vite un bestseller et est traduit en 12 langues, à l’instar de Juste avant le bonheur. En 2016, On regrettera plus tard met lui aussi en avant la sensibilité et les hasards de la vie qui, s’ils peuvent nous faire souffrir, permettent également d’avancer et d’envisager un avenir heureux.

En quelques années, Agnès Ledig a su s’imposer comme une des écrivaines françaises les plus lues grâce à ses récits racontant les blessures du quotidien, les destins parfois chaotiques de personnages d’une grande simplicité et toujours avec une justesse dans les émotions.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806278074

ISBN numérique : 9782806278067

Ces analyses du livre "Juste avant le bonheur" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Juste avant le bonheur" ont également acheté