Le Barbier de Séville

Résumé du livre

Le Barbier de Séville

Auteur : Beaumarchais

Analyse de : Annabelle Falmagne

4/5 (8 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Le Barbier de Séville"

Ce document propose un résumé clair et détaillé du Barbier de Séville de Beaumarchais dont voici un extrait :

« Le comte Almaviva quitte Madrid pour Séville afin de retrouver une jeune orpheline nommée Rosine dont il est follement épris. Une fois arrivé à Séville, le comte rencontre, sous la fenêtre de Rosine, Figaro, qui était anciennement à son service et qui travaille désormais comme barbier et apothicaire pour le médecin Bartholo. Grâce à Figaro, Rosine apprend la présence d’un prétendant et jette par la fenêtre une chanson s’intitulant La Précaution Inutile, sur laquelle sont inscrits quelques mots afin que son soupirant lui révèle son nom. Le comte s’empare rapidement de la missive tandis que Bartholo, rongé par la jalousie, cherche dans la rue le papier. Figaro dépeint au comte la situation et dresse un portrait peu élogieux du médecin Bartholo. Il lui annonce également qu’il sera son complice et lui propose une ruse pour pénétrer dans la maison : se déguiser en officier ivre afin de réclamer l’hospitalité de Bartholo.  Le comte et Figaro entendent Bartholo parler d’un certain Bazile qui doit préparer secrètement son mariage avec Rosine. Le comte, par le biais d’une chanson, se fait nommer Lindor dans le but de ne pas être reconnu et déclare ses sentiments à la jeune orpheline. »

Découvrez la suite en achetant le document.

A propos du livre "Le Barbier de Séville"

Jouée une première fois le 23 février 1775 et composée alors de cinq actes, la comédie intitulée Le Barbier de Séville subit d’abord un échec retentissant. Beaumarchais remanie dès lors en quelques jours la pièce et la réduit à quatre actes. La seconde représentation, le 26 février 1775, rencontre enfin le succès escompté.

Avec le même schéma que L’École des Femmes de Molière, l’intrigue raconte comment, dans l’Espagne du 18ème siècle, le comte Almaviva, avec l’aide d’un barbier nommé Figaro, réussit à épouser Rosine, une jeune fille promise à son tuteur, le vieux médecin Bartholo.

Truffée d’effets comiques le plus souvent liés à des jeux mots et à des déguisements, cette comédie amoureuse se caractérise essentiellement par la vivacité de ses dialogues.

Beaumarchais

Né Pierre-Augustin Caron à Paris en 1732, Beaumarchais tient son pseudonyme d’une propriété de son épouse : le Bois Marchais. Il travaille dans un premier temps dans l’atelier d’horloger de son père. Séducteur invétéré, il est déjà en vue à Paris à partir de 1759 en tant que maitre de musique des filles de Louis XV, puis en tant que conseiller-secrétaire du roi. Il exerce ensuite diverses fonctions diplomatiques.

Beaumarchais ne connaitra réellement le succès littéraire qu’à partir de 1775, avec la représentation du Barbier de Séville. Victime de la censure, puis du fonctionnement archaïque de la Comédie-Française, Beaumarchais fonde la Société des auteurs dramatiques en 1777. Elle sera à l’origine de la reconnaissance du droit d’auteur.  

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806218100-RES

Ces analyses du livre "Le Barbier de Séville" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Le Barbier de Séville" ont également acheté