L’Enfant noir : Analyse du livre

9 avis
Description de l'analyse (fiche de lecture) sur L’Enfant noir (Camara Laye)

Très appréciée des élèves et des passionnés de littérature étrangère, cette fiche de lecture sur L’Enfant noir de Camara Laye propose un résumé et une analyse complète et synthétique (9 pages) de l’œuvre au format PDF. Parce qu’elle examine les grands thèmes du roman et fournit des clés de lecture, cette étude littéraire est l’outil de référence idéal pour comprendre rapidement l’œuvre et son impact.

Voir plus
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de l'analyse (1 pages)

    Camara Laye, écrivain guinéen
    L’Enfant noir, une œuvre majeure de la littérature africaine

  • Résumé complet du L’Enfant noir (3 pages)

    L’histoire du roman résumée chronologiquement

  • Etude des personnages principaux de L’Enfant noir (2 pages)

    Une analyse de Camara Laye, du père, de la mère, de la famille maternelle, de la famille paternelle et de Marie

  • Analyse des clés de lecture et des thèmes (3 pages)

    Le genre autobiographique et ses caractéristiques ; Les difficultés de l’autobiographie ; Les fonctions de l’autobiographie dans L’Enfant noir

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Des questions ouvertes pour approfondir votre analyse de L’Enfant noir de Camara Laye

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "L’Enfant noir"

Gaëlle Cogan, traductrice et professeure de français, propose tout d’abord dans cette fiche de lecture détaillée un résumé complet du roman, depuis l’enfance du héros jusqu’à son départ pour la France.

Notre analyse de l’œuvre présente ensuite ses personnages principaux : Laye, l’enfant de Haute-Guinée qui, devenu grand, raconte son histoire ; son père, qui incarne les valeurs de son enfance sans pour autant lui interdire une autre voie ; sa mère aux pouvoirs de sorcellerie ; sans oublier la belle Marie… L’analyse littéraire propose ensuite trois clés de lecture s’attardant sur le statut du récit, entre autobiographie et portrait d’un pays, et le statut du livre, le premier de la littérature guinéenne, dans un pays où prévaut la tradition orale. Camara Laye apporte ainsi pour le public français une nouvelle lumière sur les représentations de la vie africaine.

En bref, une dizaine de pages d’analyse PDF pour mieux lire et comprendre ce récit inaugurateur de la littérature guinéenne !

A propos du livre "L’Enfant noir"

Publié en 1953, L'Enfant noir est un roman autobiographique de Camara Laye qui a reçu le prix Charles Veillon en 1954. Devenu une oeuvre majeure de la littérature africaine, le roman a néanmoins fait l'objet de très nombreuses critiques l'année de sa publication. En effet, si L'Enfant noir est bien accueilli par la critique française et fait aujourd'hui partie des romans les plus étudiés dans les établissements scolaires, on a cependant souvent reproché à son auteur d'occulter l'histoire de son pays ainsi que les violences du colonialisme.

Dans L'Enfant noir, Camara Laye raconte sa vie heureuse en Guinée depuis ses cinq ans jusqu'à l'adolescence. L'auteur commence par rendre hommage à sa mère qu'il décrit comme une femme aimante, droite et généreuse. Il débute ensuite son récit et relate ses propres souvenirs d'enfance. Camara Laye décrit sa famille et son village, mais aussi ses coutumes (telles que la cérémonie Kondén Diara par exemple). Il évoque également les difficultés qu'il a du surmonter, comme son premier deuil. Il relate enfin son départ pour la France qui lui apparait comme la promesse d'une vie nouvelle.

Camera Laye est un écrivain guinéen né en 1928 et mort en 1980. L'Enfant noir est son premier roman. Il en publiera la suite, Dramouss en 1966, dans laquelle il évoque ses désillusions lors de son retour en Guinée. L'Enfant noir a inspiré un film réalisé par Laurent Chevallier, sorti le 11 octobre 1995.

Camara Laye

Camara Laye nait en Guinée en 1928 et meurt en 1980 au Sénégal. Fils d’une famille guinéenne traditionnelle, il quitte son pays après le lycée pour rejoindre la France et poursuivre des études de mécanique. En 1953, après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur, il écrit un premier roman, L’Enfant noir, qui relate son enfance heureuse en Guinée.

En 1956, Camara retrouve son pays d’origine et occupe des postes importants au ministère de l’Information. Quelques années plus tard, il s’exile pour des raisons politiques au Sénégal. Il publie Dramouss, la suite de L’Enfant noir, qui raconte sa désillusion lors de son retour en Guinée. Devenu chercheur, il s’intéresse aux griots et à la tradition poétique et musicale africaine.

Informations techniques

ISBN papier : 978-2-8062-5201-2

ISBN numérique : 978-2-8062-5157-2

ISBN papier : 978-2-8062-5201-2

ISBN papier : 978-2-8062-5201-2

Ces analyses du livre "L’Enfant noir" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "L’Enfant noir" ont également acheté