Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)

Commentaire

Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946) sur L'excipit (fin de l'oeuvre)

Auteur : Charles de Gaulle

Analyse de : Marine Riguet

4.5/5 (4 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage de l’excipit du Salut (1944-1946), tome III des Mémoires de guerre reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le genre des mémoire et la situation de l'extrait étudié

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la mémoire, du lyrisme poétique et de l’Histoire

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de l’excipit du dernier tome des Mémoires de guerre, Le Salut (1944-1946), de Charles de Gaulle. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Bref, des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre à cheval entre histoire et littérature.

Le passage étudié, à la fin du Salut, clôt l’ensemble des Mémoires de guerre. Il intervient à la suite de la victoire française et de la démission du général de Gaulle, en 1946 ; alors retiré à Colombey-les-Deux-Églises, l’ancien chef de l’État mène une dernière réflexion sur l’Histoire, en témoignant d’une grande amertume.

Dans l’ensemble des Mémoires de guerre, de Gaulle emploie un style efficace, précis et au plus près du réel historique, riche en citations, en statistiques et en dates. Pourtant, cette dernière page du Salut rompt avec le récit antérieur en introduisant une méditation sur la nature. Qu’apporte une telle méditation à la fin de mémoires politiques ?

Après avoir rappelé les caractéristiques du genre des mémoires et situé l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse notamment à la représentation de la France d’après-guerre et au dernier autoportrait que de Gaulle réalise, puis au lyrisme poétique de l’extrait.  La vision cyclique du temps qui prévaut dans ce passage est également commentée.

A propos du livre "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)"

De Gaulle s’inscrit dans la tradition des mémoires historiques avec son œuvre majeure, Mémoires de guerre, qui raconte la Seconde Guerre Mondiale en trois étapes : L'Appel, 1940-1942 (1954), L'Unité, 1942-1944 (1956) et Le Salut, 1944-1946 (1959).

Ce dernier tome débute par le retour du général de Gaulle en France en aout 1944 et s’achève par sa démission en tant que chef du gouvernement provisoire, le 20 janvier 1946. Le général écrit les Mémoires de guerre après s’être retiré du pouvoir, et réfléchit avec distance à la situation historique et politique de la France. Lors de sa publication, l’œuvre reçoit un accueil très contrasté.

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle est né en 1890 et mort en 1970. Il participe activement à la Première Guerre Mondiale en tant que capitaine, en 1915, avant d'être fait prisonnier par les troupes allemandes. Après l’armistice de 1918, il reçoit la légion d’honneur et la croix de guerre. En 1937, il est promu colonel et commence à rédiger des essais militaires. Le 18 juin 1940, il prononce à la radio son célèbre appel à la résistance. À Londres, il devient chef de la résistance française et dirige les Forces françaises libres. En 1945, il est élu chef du Gouvernement provisoire, puis démissionne en 1946. Il est ensuite élu président de la République fin 1958, réélu en 1965, et démissionne en 1969.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806236388

ISBN numérique : 9782806233127

Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)" ont également acheté