Atala : Commentaire sur Les funérailles d’Atala

4 avis
Description du commentaire sur Atala ( Chateaubriand)

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des funérailles d’Atala dans Atala de Chateaubriand. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Bref, des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre qui se livre à un véritable éloge du christianisme.

La tribu des Natchez vit sur les rives du Meschacébé, en Louisiane. René, un jeune Français, est accueilli par la tribu et adopté par Chactas, un vieil Indien. Celui-entreprend alors de lui livrer le récit de sa vie. Dans l’extrait étudié, Chactas raconte les funérailles d’Atala, sa bien-aimée, une épreuve qui lui a permis de faire le douloureux apprentissage de la vie…

Après un rappel des caractéristiques du romantisme et la situation de l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse, entre autres, à l’expression de la souffrance du narrateur, à l’importance du thème de la nature, à la figure d’Atala –comparée à la Vierge -, au rôle du prêtre, ainsi qu’à la vanité, thème développé dans le dernier paragraphe.

Voir plus
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (2 pages)

    Le passage des funérailles d'Atala reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le Romantisme et la situation de l’extrait étudié

  • Commentaire (2 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la souffrance, des funérailles, de la « vanité » et les figures du prêtre et d’Atala

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Atala"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des funérailles d’Atala dans Atala de Chateaubriand. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Bref, des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre qui se livre à un véritable éloge du christianisme.

La tribu des Natchez vit sur les rives du Meschacébé, en Louisiane. René, un jeune Français, est accueilli par la tribu et adopté par Chactas, un vieil Indien. Celui-entreprend alors de lui livrer le récit de sa vie. Dans l’extrait étudié, Chactas raconte les funérailles d’Atala, sa bien-aimée, une épreuve qui lui a permis de faire le douloureux apprentissage de la vie…

Après un rappel des caractéristiques du romantisme et la situation de l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse, entre autres, à l’expression de la souffrance du narrateur, à l’importance du thème de la nature, à la figure d’Atala –comparée à la Vierge -, au rôle du prêtre, ainsi qu’à la vanité, thème développé dans le dernier paragraphe.

A propos du livre "Atala"

C’est au cours de son voyage en Amérique (1791-1800) que Chateaubriand écrit la première version d’Atala, conçue comme un simple épisode des Natchez. Remaniée ensuite pour correspondre à l’intention de Génie du Christianisme, l’œuvre, qui remporte un vif succès, est décrite par son auteur comme une « sorte de poème, moitié descriptif, moitié dramatique ». En effet, les descriptions des paysages exotiques de la Louisiane et des coutumes des Indiens alternent avec les épisodes tourmentés et la fin dramatique de la passion de deux amants.

Le récit, linéaire, possède une structure classique : un Prologue, le Récit (composé de quatre tableaux : les Chasseurs, les Laboureurs, le Drame, les Funérailles) et un Épilogue. Chateaubriand y fait entre autres l’apologie de la religion chrétienne.

Chateaubriand

Chateaubriand est né à Saint-Malo en 1768 et a connu une enfance solitaire. Destiné à devenir marin, il apprécie pourtant davantage l’étude de la religion et de la poésie. Son talent se fait connaitre rapidement et il est présenté au roi Louis XVI peu avant que n’éclate la Révolution française, qui l’effraiera et le fascinera en même temps. Néanmoins, craignant pour sa propre sécurité, il quitte la France pour voyager en Amérique où il emplit sa tête d’ « images exotiques ».

Une fois rentré au pays, il prône un retour au christianisme, qu’il avait plus tôt délaissé, et tente d’évangéliser le peuple avec son ouvrage Le Génie du Christianisme (1802). Son succès est tel qu’il ouvre la voie à de nouvelles conceptions et annonce le romantisme : il rompt avec les conventions classiques soutenues par les Anciens et introduit de nouvelles sources d’inspiration (les vertus des héros du Moyen Âge, etc.). Se faisant, il sensibilise les esprits à l’histoire nationale. Également auteur d’Atala (1801), de René (1802) et des Mémoires d’outre-tombe (1809-1841), il poursuit à travers son œuvre de nombreux engagements politiques. Il décède à Paris en 1848.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806235824

ISBN numérique : 9782806232588

Ces analyses du livre "Atala" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Atala" ont également acheté