Le Parti pris des choses

Analyse du livre

Le Parti pris des choses

Auteur : Francis Ponge

Analyse de : Brume .

5/5 (2 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Le Parti pris des choses
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction (1 pages)

    Francis Ponge, poète français
    Le Parti pris des choses, poèmes en prose de la nature, des objets et des hommes

  • Résumé du Parti pris des choses (3 pages)

    L’étude des différents poèmes en proses par thématiques

  • Clés de lecture (3 pages)

    Un recueil de poèmes en prose ; la publication et la réception de l’œuvre ; les influences littéraires.

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse du Parti pris des choses de Francis Ponge

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Parti pris des choses"

Dans cette analyse détaillée du recueil de poèmes Le Parti pris des choses de Francis Ponge proposée par Brume, vous découvrirez une nouvelle manière d’aborder l’œuvre caractéristique de ce poète singulier du 20e siècle.

Le résumé particulièrement recherché propose une nouvelle classification des poèmes, ordonnés par thématiques en lien avec la création du monde. Si la Terre est créée à l’aide des quatre éléments naturels (eau, terre, feu, air), les hommes la décrivent par l’écriture. L’analyse des poèmes rendra compte également des liens discrets entre les choses et la nature d’écrivain. Les différentes spécificités du recueil abordent particulièrement la forme et la structure de l’ouvrage, tout en établissant les puissantes influences littéraires et historiques que connut l’auteur. Œuvre se posant entre existentialisme et surréalisme, les poèmes cherchent à décrire les caractéristiques physiques et linguistiques des objets ordinaires, trop peu souvent placés à leur juste valeur.

A propos du livre "Le Parti pris des choses"

Passionné des littéraires et des philosophes de tout temps, Francis Ponge se dédie rapidement à l’écriture en prose. Si le poète se laisse influencé par les grands mouvements de son temps tels que le communisme, le surréalisme ou encore l’existentialisme, il s’attache à décrire dans ses poèmes les choses du quotidien d’une manière réaliste, sans le pathos lyrique que l’on attribue à ce genre. S’il publie plusieurs de ses écrits dans des revues littéraires, sont premiers recueils, Le Parti pris des choses, sort en 1942. Il continuera sur la lancée de cette œuvre emblématique de son style avec Proêmes (1948) et La Rage de l’expression (1952).

Dans Le Parti pris des choses, l’écrivain rassemble 32 de ses poèmes qui témoignent de la beauté du quotidien. Il y décrit la banalité des êtres animés et inanimés ou encore de la nature et de la fatalité en soulignant leurs attributs physiques et linguistiques. Le pain, l’escargot ou encore le cycle des saisons sont autant de sujets que traite le poète.

La publication tardive de son œuvre ne l’empêche pas de recevoir une critique positive des littéraires contemporains. Ainsi, les existentialistes Jean-Paul Sartre et Albert Camus félicitent l’écrivain pour cette fresque qui prône un retour vers la nature simple et belle des choses. Devenu un grand classique de la poésie, Le Parti pris des choses est une lecture incontournable pour tous ceux et celles qui s’intéressent à la littérature française.

Francis Ponge

Francis Ponge est né le 27 mars 1899 à Montpellier en France. Élevé dans une famille bourgeoise protestante, l’auteur reçoit une bonne éducation et s’intéresse aux littéraires et philosophes de tout temps. En 1914, au début de la guerre, il commence à écrire ses premiers poèmes. À partir de 1917, il suit des études de philosophie et de droit et s’intéresse à la pensée de Maurice Barrès (homme politique et écrivain français, 1862-1923) et au communisme. Il est finalement mobilisé en 1918 par l’infanterie au nord de la France. Alors qu’il était en froid avec sa famille au sujet de ses échecs académiques, il se réconcilie avec son père en 1922 et rencontre Jacques Rivière (homme de lettres français, 1886-1925) et Jean Paulhan (éditeur, critique et écrivain français, 1884-1968) qui publieront certains de ses textes à la Nouvelle Revue française. Son premier ouvrage, Douze petits écrits, parait en 1926. Le poète commence la rédaction des poèmes qui composeront le recueil Le Parti pris des choses dès 1928, et qui sera finalement publié en 1942. Son deuxième recueil de poèmes intitulé Proêmes sort en 1948 et bien qu’il soit retenu pour le prix de la Pléiade, il ne le remporte pas. C’est grâce à Jean-Paul Sartre (1905-1980) que Ponge acquiert sa renommée avec Le Parti Pris des choses : l’existentialiste a en effet publié une étude approfondie du recueil. En 1952, il devient professeur à l’Alliance française et en 1959, il reçoit le prix international de poésie et la Légion d’honneur. Le poète écrira jusqu’à la fin de sa vie et recevra d’autres prix tels que le Grand Prix de poésie de l’Académie française (1982) ou de la Société des gens de lettres (1985). Parmi ses œuvres, on peut citer notamment La Rage de l’expression (1952), Pour un Malherbe (1965), Le Savon (1967) et Pratiques d’écriture (1982). Francis Ponge décède le 6 aout 1988.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806265494

ISBN numérique : 9782806265487

Ces analyses du livre "Le Parti pris des choses" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Le Parti pris des choses" ont également acheté