Alcools

Analyse du livre

Alcools

Auteur : Guillaume Apollinaire

Analyse de : Marie Giraud-Claude-Lafontaine

4.5/5 (3 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Alcools
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de l'analyse (1 pages)

    Guillaume Apollinaire, poète et écrivain français
    Alcools, A l'aube d'un monde nouveau

  • Résumé d'Alcools (3 pages)

    Le recueil de poésie Alcools, résumé selon sa structure et ses thèmes majeurs

  • Éclairages et explications (2 pages)

    1914, un tournant dans l'histoire européenne ; Un contexte artistique en effervescence

  • Clés de lecture et axes d’analyse (4 pages)

    Le lyrisme chez Apollinaire ; L'absence de ponctuation et la puissance rythmique ; Vers une versification totalement déstructurée ; Les sonorités ; Effets visuels ; La réception du recueil

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse d'Alcools d'Apollinaire

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Alcools"

Cette synthèse littéraire sur le recueil Alcools d'Apollinaire a été rédigée par Marie-Giraud-Claude-Lafontaine, maitre en linguistique et didactique des langues. Notre fiche de cours commence par une courte présentation du poète et de son oeuvre, avant d'entamer l'explication de la signification du titre, puis s'intéresse ensuite à l'organisation du recueil et liste les différents thèmes qui y sont abordés. Ainsi, cette première partie permet de se faire une idée bien précise de la structure globale de l'ouvrage.

L'étude se poursuit avec plusieurs éclairages qui replacent l'oeuvre dans son contexte de publication. Des changements sociaux aux courants artistiques de l'époque, Marie-Giraud-Claude-Lafontaine s'intéresse à tout ce qui a pu considérablement influencé le poète dans son écriture. Les  clés de lecture qui suivent ces éclairages analysent les caractéristiques et la stylistique unique d'Apollinaire : le lyrisme, l'absence de ponctuation, la puissance rythmique, la versification déstruturée, les sonorités ou encore les effets visuels. Enfin, la dernière clé de lecture que propose notre rédactrice est centrée davantage sur la réception du recueil. Pour conclure l'analyse, de nombreuses pistes de réflexion, sous forme de questions ouvertes, vous invitent à poursuivre l'étude de façon autonome.

A propos du livre "Alcools"

Alcools est un recueil de poèmes de Guillaume Apollinaire (1880-1918), paru entre 1898 et 1912. L'ouvrage est composé de soixante-et-onze poèmes qui ne représentent qu'une partie de l'oeuvre globale du poète ; en effet, on compte plus de deux-cent-cinquante poèmes écrits par Apollinaire durant cette période.

Si cette sélection de poèmes semble d'abord organisée de façon totalement aléatoire, il est possible de retrouver quelques thèmes bien particuliers en regroupant certains poèmes d'Alcools. Par exemple, son séjour en Allemagne (« Rhénanes » ou « Clair de lune »), les milieux intellectuels parisiens et l'amour perdu (« La chanson du Mal-Aimé ») ou encore les peintres de Montmartre (« Lul de Faltenein »). Mais ce qui caractérise principalement l'écriture poétique d'Apollinaire est sa quête de modernité, la suppression des signes de ponctualité, une imagination et une sensibilité extrêmes, le rendant ainsi unique en son genre. 

Apollinaire a considérablement marqué la poésie du XXe siècle avec son recueil Alcools. Par ailleurs, il a intégré le classement à la dix-septième place des cent livres du XXe siècle établi par le journal Le Monde en 1999.

Enfin, de nombreux poèmes d'Alcools ont été adaptés en chanson par des artistes de renom comme Léo Ferré (« Le Pont Mirabeau », « Marie », « L'Adieu », « Les Cloches », « La Tzigane », « Zone », « La Chanson du mal-aimé » et « L'Emigrant de Landor Road ») ou Marc Lavoine (« Le Pont Mirabeau »).

Guillaume Apollinaire

Fils naturel d’un officier italien et d’une jeune femme d’origine polonaise, Guillaume Apollinaire s’installe à Paris en 1900, où il apprend la sténographie et devient employé de banque. Pendant un an, il est précepteur en Rhénanie et tombe amoureux d’une jeune Anglaise. Mal aimé, il revient à Paris où il participe aux cercles d’avant-garde de poètes (André Breton, 1896‑1966, Philippe Soupault, 1897‑1990, Louis Aragon, 1897‑1982) et de peintres (Pablo Picasso, 1881‑1973, Robert Delaunay, 1885‑1941, Henri Rousseau, 1844‑1910), et commence à vivre de sa plume. Il joue un rôle dans la réflexion sur la rénovation picturale et participe à la formation de « l’esprit nouveau ». C’est lui le premier qui lancera le terme de surréalisme. Engagé volontaire en 1914, il est blessé à la tempe en 1916 puis emporté par la grippe espagnole en 1918.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806266538

ISBN numérique : 9782806266521

Ces analyses du livre "Alcools" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Alcools" ont également acheté