Les Bonnes

Analyse du livre

Les Bonnes

Auteur : Jean Genet

Analyse de : Charlotte Richard

5/5 (5 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Les Bonnes
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de la fiche de cours (2 pages)

    Tout savoir sur l’auteur des Bonnes et son œuvre

  • Résumé de la pièce intutulée Les Bonnes (4 pages)

    L’histoire des Bonnes synthétisée en plusieurs parties

  • Présentation des personnages majeurs (3 pages)

    Une analyse des bonnes et de Madame

  • Clés de lecture et thèmes (11 pages)

    Le thème du double ; Une structure complexe ; Genet, digne héritier du théâtre grec ? ; Un théâtre de la cruauté ; Réception de la pièce

  • Pistes de réflexion (2 pages)

    Des questions pour compléter votre étude des Bonnes de Jean Genet

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Les Bonnes"

Dans cette ressource didactique de cet incontournable du théâtre de la cruauté, notre experte en lettres modernes Charlotte Richard livre une analyse originale de la pièce Les Bonnes de Jean Genet.

Elle entame son étude en introduisant l’auteur et le contexte d’écriture de l’œuvre ici étudiée, avant de poursuivre avec un résumé détaillé de l’intrigue qui rend compte des thèmes principaux qui y sont développés : l’identité, le jeu, la soumission, la jalousie et enfin le meurtre et le fratricide. L’auteure de la fiche de cours esquisse ensuite les portraits des bonnes, Claire et Solange, qui apparaissent comme des personnages interdépendants, ainsi que celui de Madame, le prototype même de la bourgeoise. Continuant sur sa lancée, notre spécialiste s’intéresse de plus près à l’appartenance de l’œuvre au genre du théâtre de la cruauté, qu’a théorisé Antonin Artaud, ainsi qu’à sa structure complexe. Les clés de lecture commentent par ailleurs aussi le thème du double, avant que ne soient énoncées les questions ouvertes qui invitent les lecteurs à aller plus loin dans leur étude de la pièce de théâtre.

A propos du livre "Les Bonnes"

Les Bonnes de Jean Genet est une pièce de théâtre directement inspirée d'un fait divers terrible : en 1933, les soeurs Papin ont assassiné sauvagement leur patronne, sans motivation apparente. La pièce de Jean Genet présente énormément de similitudes avec ce fait divers, mais l'auteur insiste sur le fait que Les Bonnes n'est en rien une adaptation de ce crime.

Claire et Solange sont toutes les deux les bonnes d'une même maitresse qu'elles appellent Madame. Les soeurs procèdent à un rituel bien étrange chaque soir : elles portent tour à tour les robes de leur maitresse et font semblant d'étrangler cette dernière. Mais ce rituel prend fin après que les deux soeurs tentent réellement d'assassiner leur maitresse en lui proposant de boire du tilleul empoisonné, ce qu'elle refuse. C'est finalement l’une des deux soeurs qui finira par payer le prix de leur machination.

Les Bonnes est jouée pour la première fois au Théâtre d'Athénée en 1947, mise en scène par Louis Jouvet. Cette première représentation des Bonnes est un véritable échec, ce n'est que bien plus tard que la pièce rencontrera le succès. Elle est d'ailleurs aujourd'hui l'une des oeuvres les plus étudiées dans les lycées français.

L'oeuvre de Jean Genet a inspiré quelques oeuvres plus contemporaines, comme le roman La Cérémonie (1995) de Claude Chabrol ainsi que le film Les Blessures assassines (2000) de Jean-Pierre Denis.

Jean Genet

Jean Genet est né à Paris le 19 décembre 1910. Abandonné par sa mère, il commence dès son adolescence à commettre des vols, en même temps qu'il découvre son homosexualité. Il est envoyé à la colonie pénitentiaire de Mettray, puis il s'engage dans la Légion étrangère, qu’il déserte pour mener une existence de voleur, de mendiant et de prostitué. Il commence à écrire en prison et, en 1942, alors qu'il est enfermé à Fresnes, il publie son premier poème, Le Condamné à mort. Il fait ensuite paraitre des romans autobiographiques, comme Miracle de la rose. Dans les années 1960, il se fait connaitre pour son théâtre : ses pièces Les Bonnes ou Les Paravents sont de grands succès. Il est soutenu par Jean Cocteau et Jean-Paul Sartre. En 1983, il reçoit le Grand Prix national des lettres. Il meurt le 15 avril 1986 d'une chute dans les escaliers.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806253705

ISBN numérique : 9782806253668

Ces analyses du livre "Les Bonnes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Les Bonnes" ont également acheté