Les Rêveries du promeneur solitaire

Résumé du livre

Les Rêveries du promeneur solitaire

Auteur : Jean-Jacques Rousseau

Analyse de : Agnès Fleury

5/5 (4 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Les Rêveries du promeneur solitaire"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de l'œuvre Les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau, dont voici un extrait :« Cette première promenade est une introduction aux Rêveries. Rousseau interpelle directement le lecteur, le prenant à partie de la situation de solitude dans laquelle il se trouve et lui faisant part du projet qu’il s’est donné en commençant à écrire le déroulement de ses promenades.L’auteur débute son livre par un constat : il est un vieil homme seul, rejeté de tous et dénigré de toutes parts. Il s’est longtemps débattu contre ses ennemis, mais au moment où s’ouvrent les Rêveries, il dit ne plus rien craindre de ses « persécuteurs » car leur malveillance a atteint son paroxysme. Rousseau a abandonné l’idée même d’avoir encore affaire aux autres hommes. Apaisé, il a trouvé dans la solitude la quiétude qu’il avait perdue en vivant dans la société. Il ne lui reste plus alors qu’à mener à bien le seul projet qui lui tient encore à cœur : s’étudier lui-même. L’auteur se propose alors de mettre par écrit les « méditations » qui naitront de ses promenades journalières. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Les Rêveries du promeneur solitaire"

Les Rêveries du promeneur solitaire est un ouvrage que Rousseau a rédigé de façon intermittente entre 1776 et 1778, alors qu’il vivait sa dernière retraite à Ermenonville, près de Paris. Le livre se compose de dix « promenades », qui sont autant de rêveries du promeneur solitaire qu’il est devenu à la fin de sa vie. Les sept premières promenades ont été recopiées et mises au propre de la main même de l’auteur. À partir de la huitième promenade, Rousseau n’a laissé que des brouillons. La dixième promenade est la plus courte car elle est inachevée ; le philosophe est mort avant d’avoir pu mener sa dernière rêverie à son terme. L’ouvrage sera publié de façon posthume en 1782.

Jean-Jacques Rousseau

Né à Genève, Rousseau (1712-1778) acquiert par ses lectures une solide culture classique. À Paris, il fait la connaissance de Voltaire et de Diderot, et collabore avec ce dernier pour L’Encyclopédie. Dans deux Discours retentissants, il défend des idées basées sur l’hypothèse d’un « état de nature » qui lui valent quelques démêlés avec les autres philosophes des Lumières. Il connait le succès avec son roman La Nouvelle Héloïse, et met en forme sa pensée politique et sociale dans Du Contrat social et Émile. La fin de sa vie est marquée par l’écriture des Confessions, son autobiographie. Il meurt isolé et incompris au terme d’une vie d’errance. La Convention fera porter ses restes au Panthéon et il connaitra une gloire posthume. Il est aujourd’hui considéré comme l’inventeur de la République et le précurseur du Romantisme.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806227188-RES

Ces analyses du livre "Les Rêveries du promeneur solitaire" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Les Rêveries du promeneur solitaire" ont également acheté