Le Sermon sur la chute de Rome

Résumé du livre

Le Sermon sur la chute de Rome

Auteur : Jérôme Ferrari

Analyse de : Natacha Cerf

4/5 (6 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Le Sermon sur la chute de Rome"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé du roman Le Sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari, dont voici un extrait :

« Dès 1940, Marcel Antonetti, un jeune homme originaire d’un village corse, n’aspire qu’à devenir officier. Seulement, le sort s’acharne à lui voler les occasions d’atteindre gloire et respect. Il finit secrétaire d’un lieutenant d’intendance, et la guerre prend fin sans qu’il ait pu prendre part au plus banal fait d’armes. Sa soeur Jeanne-Marie, veuve de guerre, se remarie avec un résistant de retour de déportation, André Degorce. À l’église, Marcel a honte devant André : honte d’avoir été un combattant si minable, affublé d’une chance inouïe ; honte de son frère Jean-Baptiste, revenu de la guerre gras et vulgaire, et baignant dans des trafics louches ; honte, enfin, de tous les invités de la noce et de ce village misérable. C’est Jean-Baptiste qui se charge de trouver une épouse à Marcel : il conclut l’affaire avec un comparse de bar, à qui il demande la main de la soeur au nom de son frère. Une jeune femme naïve à la beauté timide échoit alors dans les bras de Marcel. »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Le Sermon sur la chute de Rome"

Le Sermon sur la chute de Rome est paru en 2012. Le roman raconte, en parallèle, le destin de Marcel Antonetti, un Corse né après la Première Guerre mondiale, et celui de son petit-fils, Matthieu.

Le premier occupe un poste au sein de l’Empire colonial et passe sa vie à courir après son existence, aspirant à accomplir de grandes choses. Le second revient sur l’ile de ses origines, la Corse, pour tenter de créer un microcosme parfait, comme dans ses rêves. Mais tous les deux apprendront à leurs dépens que la réalité est souvent bien différente des songes.

Jérôme Ferrari

Auteur et traducteur français, Jérôme Ferrari est né à Paris en 1968 de parents corses. Après des études de philosophie à la Sorbonne, il retourne sur sa terre d’origine, où il enseigne pendant plusieurs années au lycée de Porto-Vechio, avant d’accepter un poste de professeur à Alger et ensuite à Abu Dhabi.

Entré sur la scène littéraire en 2001 avec son recueil de nouvelles Variétés de la mort. Influencé par la philosophie de Nietzsche, Jérôme Ferrari y décrit la frivolité d’une poignée d’êtres humains qui se voient confrontés à leur propre médiocrité et à la banalité de leur existence. Son écriture, encore empreinte de la fougue et de la révolte de la jeunesse, est déjà prometteuse. Il faut attendre 2003 pour voir naitre de sa plume son premier roman, Aleph zéro, qui retrace le combat intérieur de plusieurs personnages en proie aux questions existentielles et se débattant dans une existence emplie de désespoir et de désillusion.

En 2009, Jérôme Ferrari publie son quatrième roman, Un dieu un animal, pour lequel il est récompensé du prix Landerneau. Dans cette œuvre à l’écriture intense, fiévreuse et magistrale, l’auteur dépeint, à travers le narrateur principal, une civilisation contemporaine dépossédée et esclave d’une société où l’économie capitaliste et la violence règnent en maitre. Si Où j’ai laissé mon âme assoit davantage sa réputation d’auteur à succès grâce aux prix qu’il remporte (le Grand Prix Poncetton et le prix Roman France Télévision), Jérôme Ferrari connait la consécration avec son roman le plus emblématique de sa carrière : Le Sermon sur la chute de Rome. Lauréat du prix Goncourt et du prix Liste Goncourt en 2012, le livre, découpé en sept parties, retrace à la fois la déchéance de l’Empire français et la déroute d’un petit bar de village repris par les deux protagonistes de l’histoire, Matthias Antonetti et Libero Pintus. La particularité du roman tient dans l’intitulé de chacune des sept parties constituant le roman, qui correspond chaque fois à une phrase extraite de la Cité de Dieu d’Augustin Hippone, et plus précisément de son Sermon sur la chute de Rome qu’il prononça devant ses fidèles.

Depuis 2015, Jérôme Ferrari enseigne au lycée corse Giocante de Casabianca la philosophie en hypokhâgne.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806258724-RES

Ces analyses du livre "Le Sermon sur la chute de Rome" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Le Sermon sur la chute de Rome" ont également acheté