Des souris et des hommes

Commentaire

Des souris et des hommes sur L'incipit (début de l'oeuvre)

Auteur : John Steinbeck

Analyse de : Carine Roucan

5/5 (1 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Des souris et des hommes
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage de l’incipit de Des souris et des hommes reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la théâtralisation, du behaviorisme, de l’amorce vers le désastre final, et des figures de George le rusé et de Lennie le benêt

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Des souris et des hommes"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de l’incipit de Des souris et des hommes de John Steinbeck, avec une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce roman qui est à l’origine de la consécration de l’auteur.

Le passage analysé se situe au tout début du roman : après une description du paysage et de la rivière Salinas, Steinbeck plante le décor pour l’entrée des deux personnages principaux. Ils sont en route pour le ranch de Soledad, ville californienne que l’on peut trouver sur une carte, mais qui semble également choisie pour son nom, qui signifie « solitude ». George et Lennie fonctionnent en reflets inversés l’un de l’autre, George représentant l’homme intelligent qui veille sur Lennie, dont la brutalité menace la réalisation de leur rêve d’acheter une petite exploitation et de vivre comme des rentiers. Ils ont en effet déjà été chassés de Weed car Lennie a été accusé d’avoir violé une femme, et George redoute les réactions de Lennie, à juste titre. Dès le début, il découvre que Lennie cache une souris morte dans sa poche, qu’il a tuée en la caressant, incapable qu’il est de maitriser ses gestes.

Après une mise en contexte, le commentaire composé s’intéresse entre autres au caractère théâtral de l’extrait, ainsi qu’à l’influence du behaviorisme et du cinéma, puis on se penche sur les caractéristiques des personnages, à la fois antithétiques et complémentaires, de George et de Lennie : est-ce vraiment George le mieux loti ?



A propos du livre "Des souris et des hommes"

Des souris et des hommes (1937) évoque le séjour de deux travailleurs agricoles inséparables, Lennie Small (un géant attardé à la force prodigieuse) et George Milton (un petit homme vif d'esprit) dans un ranch du sud de la Californie. Ils rêvent d'économiser pour pouvoir acheter leur propre ferme et ainsi vivre simplement. Mais la violence inhérente à l'univers dans lequel ils évoluent va faire de Lennie, bourreau bien malgré lui, l'assassin de la femme de Curley, le fils du patron.

John Steinbeck

John Ernest Steinbeck III (Salinas, 1902 – New York, 1968) est un écrivain américain dont les romans (Tortilla Flat,1935 ; Les raisins de la colère,1938 ; À l'est d'Eden, 1952) ont pour point commun sa Californie natale et les conditions de vie difficiles des populations rurales. Reporter pour le Herald Tribune durant la Seconde Guerre mondiale, Steinbeck reçoit le Prix Nobel de littérature en 1962. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma et ont contribué à sa popularité.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806235909

ISBN numérique : 9782806232670

Ces analyses du livre "Des souris et des hommes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Des souris et des hommes" ont également acheté