La Princesse de Clèves

Commentaire

La Princesse de Clèves sur Le portrait de Mademoiselle de Chartres

Auteur : Madame de La Fayette

Analyse de : Julie Mestrot

4.5/5 (7 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre La Princesse de Clèves
Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "La Princesse de Clèves"

Ce commentaire de texte sur le portrait de Mademoiselle de Chartres de La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette (18 pages) est un outil indispensable pour approfondir sa compréhension de l’œuvre. Plébiscitée par les élèves, l'analyse de cette scène permet notamment de dresser un portrait précis de l'héroïne et de comprendre comment sa fragilité la mènera à de grands malheurs.

A propos du livre "La Princesse de Clèves"

Le texte de La Princesse de Clèves fut composé en collaboration avec Segrais et La Rochefoucauld. Il est publié anonymement en 1678, car Mme de La Fayette en refuse expressément l'attribution, incompatible avec son sexe et son rang. À la parution se joint une habile campagne de presse dans Le Mercure galant, qui contribuera au succès de l'œuvre.

Cette fiction relate le conflit qui tourmente la princesse de Clèves, opposant la fidélité qu'elle doit à son mari et la passion amoureuse destructrice qu'elle réprime envers le duc de Nemours. Le texte jette les bases du roman en France, indispensables à la confection de tout récit : histoire courte et linéaire, nombre restreint des personnages principaux, simplicité de l'action, descriptions rapides, souci de vraisemblance, etc.

Madame de La Fayette

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne nait en 1634 à Paris. De très petite noblesse, sa famille est proche des Richelieu. Veuve, sa mère se remarie avec un Sévigné : Marie-Madeleine fréquente alors les salons littéraires. Malgré quelques problèmes de santé, elle côtoie le futur cardinal de Retz, Scarron, Ménage, Huet, Segrais, La Rochefoucauld et Scudéry.

Par ses relations, elle se rapproche de la Cour. En 1655, elle épouse François, comte de La Fayette. C'est un mariage d'intérêt entre un gentilhomme de haute noblesse provinciale et une riche parisienne. Trop différents, les époux se voient peu. Mme de La Fayette a connu l'époque la plus brillante du règne de Louis XIV. Elle se retire en 1670 et meurt en 1693. Encore aujourd'hui, on la considère comme la fondatrice du roman français classique.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806259066

ISBN numérique : 9782806252449

Ces analyses du livre "La Princesse de Clèves" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "La Princesse de Clèves" ont également acheté