La Gloire de mon père

Analyse du livre

La Gloire de mon père

Auteur : Marcel Pagnol

Analyse de : David Noiret

4.5/5 (6 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre La Gloire de mon père
Structure de cette analyse du livre
  • L’auteur et son œuvre : une introduction (2 pages)

    Marcel Pagnol, Écrivain, dramaturge et cinéaste français
    La Gloire de mon père, Régionalisme et oralité

  • Résumé complet de La Gloire de mon père (4 pages)

    Le récit autobiographique de Pagnol synthétisé fidèlement

  • Étude des personnages principaux (5 pages)

    Une analyse de Marcel, de Joseph, d’Augustine et de Jules

  • Clés de lecture (9 pages)

    L’oralité de l’écriture ; Un roman régionaliste ; Un récit pédagogique ; La tendre violence de l’enfance ; Pagnol, enfant de la IIIe République ; Un roman autobiographique au tournant de 1900

  • Pistes de réflexion (2 pages)

    Affiner votre analyse de La Gloire de mon père grâce à ces quelques pistes

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "La Gloire de mon père"

Œuvre à la fois autobiographique et régionaliste, Marcel Pagnol livre avec La Gloire de mon père un roman en prose qui rompt avec l’écriture théâtrale caractéristoique de sa production littéraire. Le livre fait dans la fiche de cours rédigée par David Noiret l’objet d’une étude approfondie et passionnante.

L’analyse du roman s’ouvre par un compte-rendu intégral des souvenirs du jeune Marcel, qui se concentre sur l’année de ses 8 ans. Elle se poursuit par les portraits des principaux protagonistes et s’attarde plus longuement sur Marcel, d’une part sur l’adulte de 62 ans qui prend la plume pour raconter ses mémoires, d’autre part sur l’enfant curieux de tout qu’il était. David Noiret insiste ensuite sur le caractère régionaliste du roman, qui se déroule en Provence, ainsi que sur sa dimension pédagogique, le père enseignant de Marcel se servant de tout pour en faire une « leçon de choses ». L’oralité de l’écriture de Pagnol, caractérisée par de nombreux dialogues et un langage chantant, et le concept de « la tendre violence » de l’enfance font également l’objet d’un commentaire. En fin de livret, une série de questions ouvertes invitent le lecteur à prolonger sa réflexion sur l’œuvre.

A propos du livre "La Gloire de mon père"

Marcel Pagnol est un homme de lettres français né en 1895 et mort en 1974. Il est d'abord connu pour ses pièces de théâtre à succès dont les intrigues se déroulent souvent dans sa région natale, l’arrière-pays marseillais. Marcel Pagnol est élu à l'Académie française en 1946. C'est en 1957 qu'il débute sa carrière de romancier avec La Gloire de mon père, premier tome de ses Souvenirs d'enfance.

Publié en même temps que le deuxième tome, Le Château de ma mère (1957), La Gloire de mon père est une autobiographie romancée dans laquelle l'auteur partage les souvenirs de l'enfant qu'il n'est plus. Le récit débute dès la naissance de Marcel et fait part de ses premières années passées dans la ville d'Aubagne puis à Saint-Loup, un village proche de Marseille. De ses progrès à l'école à la naissance de son petit frère, en passant par les vacances en famille au village de Treille, l'auteur emmène le lecteur dans ses plus profonds souvenirs de jeunesse. Le récit de La Gloire de mon père prend fin sur les exploits de son père, Joseph, durant une partie de chasse.

La Gloire de mon père a été adapté au cinéma en 1990 par le réalisateur Yves Robert. Ce dernier a également réalisé l'adaptation du second volume des Souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol avec un deuxième film sorti quelques semaines après le premier.

Marcel Pagnol

Né à Aubagne d’un père instituteur et d’une mère couturière, Marcel Pagnol (1895-1974) devient lui-même professeur après des études de lettres anglaises à l’université d’Aix-en-Provence.

Il obtient un grand succès à Paris grâce à ses pièces de théâtre dans lesquelles il met en scène sa région natale (la célèbre trilogie marseillaise comprenant Marius, 1931, Fanny, 1932, et César, 1936). Il s’intéresse au cinéma et signe, entre 1931 et 1954, pas moins de 21 films (dont l’adaptation de la trilogie marseillaise, Le Schpountz, en 1938). En 1946, il est élu à l’Académie française. Il commence une carrière de romancier en 1957 avec la rédaction de ses Souvenirs d’enfance et L’eau des Collines en 1962 (diptyque célèbre comprenant Jean de Florette et Manon des sources).

Informations techniques

ISBN papier : 9782806287755

ISBN numérique : 9782806287748

Ces analyses du livre "La Gloire de mon père" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "La Gloire de mon père" ont également acheté