Comment Wang-Fô fut sauvé : Analyse du livre

8 avis
Description de l'analyse (fiche de lecture) sur Comment Wang-Fô fut sauvé (Marguerite Yourcenar)

Critique et particulièrement bien pensée, la fiche de lecture sur Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar s’attèle à fournir les outils indispensables pour comprendre la première nouvelle du célèbre recueil Les Nouvelles orientales. L’analyse littéraire est constituée d’une synthèse complète de l’histoire de Wang-Fô et de son disciple, Ling, d’une présentation du peintre chinois et de la femme de Ling et d’une étude comparative de l’Empereur et du disciple. Des clés de lecture et des pistes de réflexion viennent enrichir ce document de référence et garantir une compréhension totale de l’œuvre de l’écrivaine française.

Voir plus
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction à cette auteure atypique et à la nouvelle (1 pages)

    Marguerite Yourcenar, écrivaine française naturalisée américaine
    Comment Wang-Fô fut sauvé, Entre art et réalité : la vie des images

  • Comment Wang-Fô fut sauvé : résumé (2 pages)

    La première nouvelle du recueil Les Nouvelles orientales, entièrement résumée

  • Présentation des personnages et étude comparative (2 pages)

    Une analyse de Wang-Fô, de la jeune épouse de Ling et une étude comparative de l’Empereur et de Ling

  • Thématiques et genre de la nouvelle (3 pages)

    L’Orient littéraire ; L’art et la réalité ; L’éducation et la transmission ; L’ambigüité du genre

  • Réflexion complémentaire (1 pages)

    Quelques questions pour approfondir votre exploration de Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Comment Wang-Fô fut sauvé"

Première femme élue à l’Académie française, installée aux États-Unis jusqu’à sa mort, Marguerite Yourcenar publie avec Comment Wang-Fô fut sauvé une véritable ode à l’art. Agnès Fleury, licenciée en histoire, propose de partir à la découverte de ce récit au style et à l’écriture atypique pour le XXe siècle.

Après un complément d’information sur l’œuvre et son auteure, la fiche de lecture se poursuit par un récapitulatif de l’intrigue qui retrace le parcours de Wang-Fô et Ling, depuis leur rencontre jusqu’à leur salut, qu’ils doivent au pouvoir de l’art. Agnès Fleury s’intéresse ensuite en profondeur aux différents personnages du récit, dont le peintre Wang-Fô ou encore la jeune et frêle épouse de Ling, avant d’entamer une étude comparative de l’impitoyable Empereur et du fidèle disciple de l'artiste chinois. En guise de clés de lecture et dans l’optique de décoder les éléments constitutifs de l’œuvre, notre experte se penche sur l’Orient littéraire et les procédés utilisés par Marguerite Yourcenar, sur la frontière entre l’art et la réalité, ainsi que sur les thématiques de l’éducation et de la transmission, avant de s’attarder plus longuement sur l’ambigüité du genre auquel la nouvelle appartient.

Des questions ouvertes viennent terminer cette analyse littéraire et proposent au lecteur de prolonger sa découverte de Comment Wang-Fô fut sauvé.

A propos du livre "Comment Wang-Fô fut sauvé"

Comment Wang-Fô fut sauvé est une nouvelle écrite par Marguerite Yourcenar. Parue pour la première fois en 1936 dans la Revue de Paris, elle est ensuite reprise dans le recueil Nouvelles orientales en 1938.

Dans Comment Wang-Fô fut sauvé, qui a pour cadre la Chine du Moyen Age, Marguerite Yourcenar raconte l’histoire d’un vieux peintre nommé Wang-Fô qui, avec son disciple Ling, erre de village en village, vivant dans la misère, mais dédaignant l'argent. Arrêté par l’empereur, il apprend qu’il aura les yeux brulés et les mains coupées, mais qu’il devra, auparavant, terminer une peinture qu’il a commencée durant sa jeunesse. C’est alors que, par un étrange phénomène, il se retrouve à voguer sur les flots de ses songes, où il disparait, abandonnant à jamais le monde tangible. Comment Wang-Fô fut sauvé évoque donc comment le sage Wang-Fô atteint la perfection esthétique, dédaignant toute considération matérielle.

Née en 1903 et décédée en 1987, Marguerite Yourcenar (de son vrai nom Marguerite de Crayencour) est l’auteure d’une oeuvre riche, érudite et spirituelle. D’origine belge, mais possédant les nationalités française et américaine, elle est connue pour être la première femme élue à l’Académie française, en 1980. Elle est également reçue à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 1971. Sa nouvelle intitulée Comment Wang-Fô fut sauvé a fait l’objet, en 1987, d’une adaptation cinématographique sous la forme d'un court métrage d'animation réalisé par René Laloux.

Marguerite Yourcenar

Née en Belgique, Marguerite de Crayencour mieux connue sous le nom de Marguerite Yourcenar (1903-1987) fut, en 1980, la première femme élue à l’Académie française. Durant la Seconde Guerre mondiale, après avoir beaucoup voyagé, elle part vivre aux États-Unis, sur l’ile de Mont Désert dans le Maine, avec sa compagne Grace Firk. Elle y enseigne la littérature française ainsi que l’histoire de l’art et y demeure jusqu’à la fin de sa vie.

Pétrie d’humanisme et de culture classique, elle est l’auteure de romans (Mémoires d’Hadrien, 1951 ; L’œuvre au noir, 1968), d’essais, de recueils de poésie, de nouvelles (Nouvelles Orientales, 1939), de pièces de théâtre et de traductions. Son écriture se différencie des grands courants novateurs du XXe siècle par un souci du style classique et de la narration.

Informations techniques

ISBN papier : 978-2-8062-1422-5

ISBN papier : 978-2-8062-1925-1

ISBN papier : 978-2-8062-1071-5

ISBN papier : 978-2-8062-1590-1

ISBN papier : 9782806210715

ISBN numérique : 9782806219251

Ces analyses du livre "Comment Wang-Fô fut sauvé" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Comment Wang-Fô fut sauvé" ont également acheté