L'Aiguille creuse

L'Aiguille creuse : Résumé du livre

3 avis
Description du résumé sur L'Aiguille creuse (Maurice Leblanc)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de L’Aiguille creuse de Maurice Leblanc dont voici un extrait :

« Le domaine appartenant au comte de Gesvres est réveillé en pleine nuit par des cambrioleurs. Suzanne, la fille du comte, et Raymonde, sa nièce, surprennent un homme en train de s’enfuir à travers le parc en transportant ce qui semble être un objet encombrant. Un second individu prend la fuite pendant qu’un troisième sort des appartements du comte. Jean Daval, le secrétaire de ce dernier, est retrouvé mort.

À l’arrivée du juge d’instruction Filleul, le lendemain matin, aucun des trois cambrioleurs n’a été retrouvé et rien ne semble avoir été dérobé au château. Seules l’arme du crime et une casquette de chauffeur ont été retrouvées. Mais le juge découvre que le chauffeur qui l’a conduit sur les lieux du crime s’est emparé de la casquette qui constituait une preuve. Il s’aperçoit aussi qu’un jeune homme s’est introduit sur la scène du crime sous une fausse identité de journaliste. Il s’agit d’un étudiant : Isidore Beautrelet. Ce dernier, bien que dans un premier temps suspecté par la police, s’enfuit pendant la nuit à la faveur d’un incendie déclenché par des complices des cambrioleurs dans la grange du château.»

Découvrez la suite en achetant le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "L'Aiguille creuse"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de L’Aiguille creuse de Maurice Leblanc dont voici un extrait :

« Le domaine appartenant au comte de Gesvres est réveillé en pleine nuit par des cambrioleurs. Suzanne, la fille du comte, et Raymonde, sa nièce, surprennent un homme en train de s’enfuir à travers le parc en transportant ce qui semble être un objet encombrant. Un second individu prend la fuite pendant qu’un troisième sort des appartements du comte. Jean Daval, le secrétaire de ce dernier, est retrouvé mort.

À l’arrivée du juge d’instruction Filleul, le lendemain matin, aucun des trois cambrioleurs n’a été retrouvé et rien ne semble avoir été dérobé au château. Seules l’arme du crime et une casquette de chauffeur ont été retrouvées. Mais le juge découvre que le chauffeur qui l’a conduit sur les lieux du crime s’est emparé de la casquette qui constituait une preuve. Il s’aperçoit aussi qu’un jeune homme s’est introduit sur la scène du crime sous une fausse identité de journaliste. Il s’agit d’un étudiant : Isidore Beautrelet. Ce dernier, bien que dans un premier temps suspecté par la police, s’enfuit pendant la nuit à la faveur d’un incendie déclenché par des complices des cambrioleurs dans la grange du château.»

Découvrez la suite en achetant le document.

A propos du livre "L'Aiguille creuse"

L’Aiguille creuse est dans un premier temps publié sous forme de roman feuilleton entre 1908 et 1909. L’auteur s’est inspiré, pour le titre du roman, de l’aiguille d’Etretat, rocher situé près de sa maison devenue aujourd’hui un musée. Le roman met en scène le célèbre gentleman cambrioleur, Arsène Lupin, et l’oppose à Isidore Beautrelet, un étudiant bien décidé à résoudre l’énigme de l’aiguille creuse menant au fabuleux trésor amassé par les rois de France. Réunissant un personnage très populaire et une énigme historique se déroulant dans la haute bourgeoisie française, ce roman de Maurice Leblanc est particulièrement représentatif du policier français du début du XXe siècle.

Maurice Leblanc

Fils d'Emile Leblanc et de Mathilde Blanche (née Brohy), Maurice Leblanc est né à Rouen en 1864 sous le nom Marie Emile Maurice Leblanc. Après des études de droit, il décide partir à Paris afin de se consacrer à la littérature et devient dans un premier temps journaliste. Il fréquente les cercles littéraires parisiens ainsi que de grands hommes de lettres comme Stéphane Mallarmé.

Il écrit d'abord quelques contes et publie en 1901 son premier roman intitulé L’enthousiasme, qui ne rencontre pas de réel succès. Profitant de l’immense popularité du roman-feuilleton, Maurice Leblanc accepte de collaborer avec le magazine mensuel Je sais tout et y publie la première nouvelle policière mettant en scène le célèbre Arsène Lupin : L'Arrestation d'Arsène Lupin, en 1905. Maurice Leblanc continue à publier de nombreuses nouvelles grâce au succès du gentleman-cambrioleur et ces épisodes seront par la suite publiés sous forme de volumes. Au total, vingt-sept romans seront publiés entre 1907 et 1937.

Maurice Leblanc s’éteint en 1941 et est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris. Il est l’un des principaux représentants de la première vague du roman policier français qui inspire bon nombre d'auteurs. Il a reçu la Légion d'honneur le 17 janvier 1908.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806218032-RES

Ces analyses du livre "L'Aiguille creuse" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "L'Aiguille creuse" ont également acheté