Pelléas et Mélisande

Pelléas et Mélisande : Résumé du livre

4/5 (3 avis)
Description du résumé sur Pelléas et Mélisande (Maurice Maeterlinck)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck, dont voici un extrait :« Acte premierScènes I-IITandis que des servantes s'affairent au seuil du château, le prince Golaud, parti chasser dans la forêt, découvre une jeune fille sanglotant près d'une fontaine ; il s'agit de Mélisande. Celle-ci se montre évasive sur son identité et son passé. La nuit tombant, Golaud l'emmène avec lui. Scène IIISix mois se sont écoulés depuis la rencontre entre Golaud et Mélisande, et ceux-ci se sont mariés. Le prince se rend avec son épouse au château d’Allemonde, décrit comme froid, noir et mystérieux, où l’attendent le vieil Arkël, son grand-père, et Geneviève, sa mère. Son jeune demi-frère, Pelléas, est tiraillé entre l'attente du retour de Golaud et le désir de se rendre au chevet de Marcellus, un ami mourant. Il décide cependant de reporter son voyage. »Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Pelléas et Mélisande"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck, dont voici un extrait :« Acte premierScènes I-IITandis que des servantes s'affairent au seuil du château, le prince Golaud, parti chasser dans la forêt, découvre une jeune fille sanglotant près d'une fontaine ; il s'agit de Mélisande. Celle-ci se montre évasive sur son identité et son passé. La nuit tombant, Golaud l'emmène avec lui. Scène IIISix mois se sont écoulés depuis la rencontre entre Golaud et Mélisande, et ceux-ci se sont mariés. Le prince se rend avec son épouse au château d’Allemonde, décrit comme froid, noir et mystérieux, où l’attendent le vieil Arkël, son grand-père, et Geneviève, sa mère. Son jeune demi-frère, Pelléas, est tiraillé entre l'attente du retour de Golaud et le désir de se rendre au chevet de Marcellus, un ami mourant. Il décide cependant de reporter son voyage. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Pelléas et Mélisande"

Pelléas et Mélisande est probablement l'une des pièces les plus symptomatiques du symbolisme belge. Ce drame en cinq actes écrit en prose est joué pour la première fois le 17 mai 1893 au Théâtre de l’Œuvre de Lugné-Poe, à Paris. À partir d’une trame simple – les amours impossibles de Pelléas et Mélisande –, Maeterlinck met en scène les thèmes qui lui sont chers et qui sillonnent l’ensemble de son œuvre : la mort, la fatalité, la réflexion sur le langage et le mystère des âmes.

 Cette pièce a donné lieu à un célèbre opéra mis en musique par Claude Debussy en 1902, qui contribua aussi à la renommée de Maeterlinck

Maurice Maeterlinck

Maurice Maeterlinck (1862-1949) est né à Gand. Après des études de droit, il rencontre à Paris Stéphane Mallarmé et Villiers de l'Isle-Adam qui auront sur lui une influence capitale, de même que certains poètes et philosophes idéalistes allemands ou encore les mystiques flamands.

S’adonnant à la poésie et au théâtre, il se fait très vite remarquer dans les milieux symbolistes, dont il devient l'un des chantres. Parmi ses œuvres majeures, figurent le recueil de poésie Les Serres chaudes (1889), et les pièces La Princesse Maleine, L'Intruse (1890) et L'Oiseau bleu (1910). Mais c'est véritablement Pelléas et Mélisande (1892) qui assoit sa notoriété et lui apporte une reconnaissance mondiale.

 Ses réflexions et ses innovations formelles lui vaudront le Prix Nobel de Littérature en 1911.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806220561-RES

Ces analyses du livre "Pelléas et Mélisande" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Pelléas et Mélisande" ont également acheté