Peste et Choléra

Résumé du livre

Peste et Choléra

Auteur : Patrick Deville

Analyse de : Maria Puerto Gomez

5/5 (10 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Peste et Choléra"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé de Peste et Choléra de Patrick Deville, dont voici un extrait :

« Le père d’Alexandre Yersin meurt peu avant sa naissance d’une hémorragie cérébrale tandis que sa mère, Fanny, s’installe à Morgues où elle fonde une pension pour jeunes filles. De son enfance, Alexandre garde la passion de son père pour les insectes, le gout pour l’exploration des bois et un profond mépris pour la futilité des activités que sa mère enseigne, ainsi que pour les biens matériels. Il choisit d’étudier la médecine. À 20 ans, il poursuit ses études en Allemagne. Assoiffé de connaissances, il quitte Marburg pour une meilleure formation à Berlin. Il y découvre l’existence du missionnaire et voyageur britannique Livingstone, qui devient son modèle, ainsi que les atrocités commises pendant les colonisations, l’antisémitisme et les ravages des maladies. »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Peste et Choléra"

Dans Peste et Choléra, publié en 2012, le narrateur, à travers un « fantôme du futur », part sur les traces d’Alexandre Yersin, un des membres de la première équipe Pasteur qui a découvert le bacille de la peste et inventé le vaccin contre cette maladie. Mais Yersin est plus qu’un génie scientifique, il est aussi marin, explorateur, cartographe, mécanicien, architecte, photographe, planteur de caoutchouc et de quinine, et surtout un homme aux connaissances encyclopédiques. Il voulait tout savoir, quitte à renoncer à une carrière prometteuse au sein de l’Institut Pasteur.

Patrick Deville profite de la richesse de cette vie pour évoquer les troubles et les progrès qui émaillent la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, et ainsi éviter qu’ils tombent dans l’oubli. Il rend aussi hommage aux destins extraordinaires des hommes qui ont croisé la route de Yersin et contribué à leur manière au développement de l’humanité.

Patrick Deville

Patrick Deville est un écrivain français né en 1957 à Saint-Brévin-les-Pins, une commune située en face de Saint-Nazaire sur la côte ouest. Il poursuit des études de littérature comparée et de philosophie à l'Université de Nantes, où il obtient deux maitrises. À 23 ans, il quitte la France pour devenir attaché culturel dans le golfe Persique. Deux ans plus tard, il est titulaire du CAPES de philosophie et enseigne à l’étranger, ce qui le pousse à voyager. Durant les années qui suivent, il vit notamment en Algérie, au Nigéria, au Maroc, puis à Cuba, en Uruguay et en Amérique centrale.

Deville regagne régulièrement la France pour publier son premier roman, Cordon bleu qui parait aux Éditions de Minuit en 1987. Un an plus tard il publie Longue vue, son premier succès, qui est traduit dans une dizaine de langues. Deville alterne entre voyages en France et séjours à l’étranger, au gré de résidences d’écrivain.

S’il s’investit dans l’organisation d’évènements littéraires en créant en 1996 le Prix de la Jeune Littérature Latino-Américaine ainsi que la revue Meet, de la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire, il continue toutefois à se consacrer à sa passion d’écrivain. Ainsi, il publie Le Feu d’artifice (1992), La Femme parfaite (1995) et Ces deux-là (2000) toujours aux Éditions de Minuit. En 2001, de retour dans sa région natale, il est nommé directeur de la MEET.

En 2004, il passe aux éditions du Seuil chez qui il publie six nouveaux romans : Pura Vida (2004), La Tentation des armes à feu (2006), Équatoria (2009), Kampuchéa (2011), Peste & Choléra (2012) et Viva (2014). Ces récits sont autant de reportages et de carnets de voyage mêlant histoire et géographie et centrés sur les pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale comme c’est le cas pour Pura Vida qui reprend l'histoire des révolutions au Nicaragua, en Amérique centrale et à Cuba entre 1789 et 1989. Il évoque également l’Asie avec Kampuchéa qui retrace un voyage le long du Mékong effectué pendant le procès des leaders Khmers rouges à Phnom Penh en 2009 et la révolte des Chemises rouges en Thaïlande en 2010. Ces romans proposent également une vaste réflexion sur les utopies du XXe siècle et leurs échecs. Dans Viva, Deville à travers des anecdotes, de faits historiques et des rencontres (notamment entre Trotski, Frida Kahlo et Malcom Lowry) dépeint l’extraordinaire bouillonnement révolutionnaire que le Mexique vit dans les années vingt et trente.

Les personnages de Deville sont souvent des aventuriers, des voyages, à l’image d’Alexandre Yersin, le héros de Peste & Choléra, ancien élève de Louis Pasteur et aujourd'hui tombé dans l'oubli. Ce chercheur d'origine suisse avait pourtant  découvert le bacille de la peste, à la fin du XIXe siècle à Hongkong, mais préférant les découvertes aux récompenses, Yersin part s’installer en Indochine. On le suit alors dans ses aventures, explorant des régions inconnues, naviguant sur le Mékong, traversant les montagnes à dos d'éléphant, etc. Il sillonne différents pays, l’Inde, la Chine et rencontre les fantômes de l'explorateur Morton Stanley, de Rimbaud, de Céline ou encore du docteur Semmelweis.

Ce romancier globetrotteur marque l’horizon littéraire français. En effet, en 2011, Kampuchéa est élu meilleur roman français de l’année par le magazine Lire et Peste & Choléra est récompensé par le Prix Femina et par le prix du roman Fnac en 2012. Son œuvre est également reconnue à l’échelle internationale, ses livres étant traduits dans une douzaine de langues.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806253156

ISBN numérique : 9782806253095

Ces analyses du livre "Peste et Choléra" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Peste et Choléra" ont également acheté