Cinna

Résumé du livre

Cinna

Auteur : Pierre Corneille

Analyse de : Sarah Herbeth

5/5 (4 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Cinna"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Cinna de Corneille, dont voici un extrait :« Acte IScène 1 : Emilie souhaite se venger de l’empereur Auguste, responsable de la mort de son père durant les guerres civiles (à cette époque, il s’appelait Octave et n’était pas encore empereur). Elle entraine son amant Cinna dans sa vengeance car, pour elle, rendre justice à son père passe avant toute autre considération.Scène 2 : Sa suivante lui conseille de se raviser : Auguste n’est plus le même homme et il la comble de bienfaits. Un autre descendant pourra se charger de cette vengeance. Émilie reste sur ses positions, quitte à exposer Cinna à la mort. C’est d’ailleurs en l’aidant qu’il obtiendra sa main.Scène 3 : Cinna revient de l’assemblée des conjurés (ses complices). Il annonce à Emilie que l’attentat aura lieu le lendemain. Il agit à la fois pour Emilie et  pour débarrasser Rome d’un homme qui passe pour un tyran.Scène 4 : Nous apprenons qu’Auguste convoque Cinna et Maxime (Maxime est l’autre chef du complot contre Auguste, il y participe par amitié pour Cinna). Persuadés qu’Auguste a découvert leurs agissements, les deux hommes se rendent dans le palais d’Auguste, prêts à mourir. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Cinna"

Cinna, tragédie à fin heureuse représentée pour la première fois en 1641 par la troupe du théâtre du Marais, retrace un épisode célèbre de l’histoire de Rome, celui de la clémence d’Auguste. L’histoire se déroule sous l’empire d’Auguste, en l’an 6 avant notre ère.

Cinna met en scène une conspiration manquée traversée par une histoire amoureuse, et interroge la légitimité du pouvoir politique et ce qui distingue la royauté de la tyrannie.

Pierre Corneille

Pierre Corneille (1606-1684) est, avec Jean Racine, un des principaux représentants de la tragédie classique française. Une certaine concurrence s’instaure d’ailleurs entre les deux auteurs : Racine fait figure de jeune premier supplantant un Corneille vieillissant sur son propre terrain, notamment en sortant sa Bérénice en même temps que le Tite et Bérénice de Corneille.

En plus de nombreuses tragédies et tragicomédies, de rares comédies et de quelques traductions de textes pieux, Corneille produit également au cours de sa longue carrière plusieurs écrits théoriques dont les plus connus sont les Trois Discours sur le poème dramatique. Son système dramatique, rigoureusement réfléchi, s’articule autour d’un postulat : l’action doit être illustre (issue d’une légende ou d’un épisode historique fameux), extraordinaire (dont le concours de circonstances semble presque invraisemblable) et sérieuse (traitant d’affaires d’état ou de passions nobles comme la vengeance ou l’ambition). Il connait la consécration de son vivant, ce qui pousse d’ailleurs Richelieu à l’admettre à l’Académie française. La postérité l’a surtout retenu pour Le Cid, une tragicomédie.

Corneille est un homme contrasté. Éloquent dans ses tragédies, il ne l’est pourtant pas au quotidien. Au contraire, on le qualifie de bourgeois timide et peu enclin à briller en société.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806219237-RES

Ces analyses du livre "Cinna" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Cinna" ont également acheté