La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni

Résumé du livre

La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni

Auteur : Pierre de Marivaux

Analyse de : Nausicaa Dewez

5/5 (5 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ / mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Fausse Suivante de Marivaux, dont voici un extrait :« Serviteur du Chevalier, Frontin doit partir pour Paris et cherche quelqu’un pour le remplacer auprès de son maitre. Il croise son vieil ami Trivelin qui lui conte ses malheurs et accepte de le remplacer comme domestique. Frontin lui confie le secret du Chevalier : il s’agit en réalité d’une femme. Le Chevalier a en effet décidé de se déguiser en homme pour se lier d’amitié avec Lélio, son promis, afin de le connaitre et de voir s’il est vraiment digne de l’épouser. Le Chevalier envoie en fait Frontin à Paris pour faire rapport de son entreprise à sa soeur.Frontin lui présente alors son remplaçant, Trivelin. Celui-ci traite le Chevalier avec insolence, puis lui avoue connaitre son secret. Le Chevalier invente une histoire pour abuser Trivelin. Il reconnait être une femme, mais se présente comme une suivante agissant pour le compte de sa maitresse : sous les traits du Chevalier, elle doit, affirme-t-elle, séduire la Comtesse que Lélio aime afin que ce dernier, libre, épouse la maitresse du faux Chevalier. Trivelin accepte de garder le secret et de servir le Chevalier, moyennant que la suivante se rende à ses charmes. Le Chevalier fait mine de consentir et donne une coquette somme d’argent à Trivelin. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni"

Représentée par les Comédiens-Italiens en 1724, La Fausse Suivante passe généralement pour une des pièces mineures de Marivaux, bien qu’elle ait connu un beau succès auprès du public de son temps. On y retrouve les ingrédients typiques du théâtre de l’auteur : le badinage amoureux (le fameux marivaudage), le travestissement et les transgressions qu’il permet, l’humour, etc.

Malgré son côté léger, la pièce est toutefois empreinte d’une certaine noirceur, le jeu amoureux ne débouchant finalement sur aucune union et tous les personnages perdant quelque chose dans l’aventure.

Pierre de Marivaux

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, né en 1688 et mort en 1763, est un écrivain français issu de la petite noblesse. Élevé en province, il étudie le droit à Paris et délaisse ses études quelque temps pour se consacrer à la littérature. Il terminera ses études des années plus tard mais ne pratiquera jamais le métier d’avocat auquel il était destiné. Si son œuvre littéraire est très variée, c’est pourtant le théâtre qui le passionne le plus et auquel il consacrera sa vie.

Sa première œuvre s’intitule Le Père prudent et équitable, ou Crispin l’heureux fourbe et est représentée pour la première fois en 1706. Mais c’est avec des comédies telles qu’Arlequin poli par l’amour (1720), Le Jeu de l’amour et du hasard (1730) ou Les Fausses confidences (1737) qu’il connait le succès. Moraliste, son œuvre se veut une recherche d’un monde vrai, sans faux-semblants, et une étude du sentiment amoureux.

Pour qualifier la subtilité du langage galant de ses personnages séducteurs, on parle de « marivaudage ». Il est aussi l’auteur de deux romans, La Vie de Marianne (1726-1741) et Le Paysan parvenu (1735). Élu à l’Académie française en 1742, Marivaux est un homme d’esprit qui fréquente les salons littéraires.

Il est – avec Molière, Corneille, Musset et Racine – un des auteurs les plus joués à la Comédie-Française.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806219619-RES

Ces analyses du livre "La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "La Fausse Suivante, ou le Fourbe puni" ont également acheté