George R. R. Martin

George R. R. Martin

George Raymond Richard Martin est né le 20 septembre 1948 à Bayonne aux États-Unis. Au lycée, il se passionne pour les comics et se met rapidement à écrire des fanfictions, histoires rédigées par des fans sur une série particulière. Plus grand, il suit des études de journalisme à l’université Northwestern et, une fois diplômé, commence à écrire plusieurs nouvelles de fantasy et de science-fiction. Il enchaine différents emplois tels que volontaire dans un programme contre la pauvreté, superviseur de tournois d’échecs, et professeur de journalisme. Parallèlement, l’écrivain continue d'exercer sa plume et remporte un premier prix en 1975, le prix Hugo du meilleur roman court, pour sa nouvelle Une chanson pour Lya. Dans les années quatre-vingt, il devient scénariste pour différentes séries télévisées américaines telles que La Belle et la Bête (1987-1990) et se lance dans l’aventure de l’édition avec divers recueils de nouvelles et de romans de science-fiction.

C’est au début des années quatre-vingt-dix qu’il trouve l’inspiration pour la saga qui le rendra célèbre, Le Trône de fer (1996), A Song of Ice and Fire en anglais. Si les différents opus de la série ont été découpés en plusieurs tomes pour la version française, le format original des livres de Martin est ce que le public français connait sous l’intitulé « Intégrale ». Ainsi, le second volume A Clash of Kings est publié en 1999. Très rapidement, le troisième, A Storm of Swords, parait en librairie (2000). Le « Tolkien américain », tel qu’il est considéré aujourd’hui, a par contre du mal pour écrire les tomes suivants et se fait attendre jusqu’en 2005 pour A Feast for Crows et 2011 pour A Dance with Dragons. George R. R. Martin prévoit encore de rédiger deux tomes pour clore cette saga, mais nul ne sait quand ils sortiront. Si la série a remporté plusieurs fois le prix Locus du meilleur roman de fantasy, elle est également très connue pour l’adaptation qui a été réalisée par la chaine de télévision américaine HBO (débutée en 2011).

Outre ses nombreux ouvrages de fantasy et de science-fiction (notamment L’Agonie de la lumière, 1977), l’auteur a également abordé l’horreur dans Riverdream (1982) et Armageddon Rag (1983).

Nos analyses des livres de George R. R. Martin