Joseph Kessel

Joseph Kessel

Joseph Kessel (1898-1979) est un romancier-reporter français de la même trempe que ses contemporains et confrères Ernest Hemingway ou Albert Londres. Considérant le monde comme un gigantesque terrain d’aventures, il passe sa vie à écrire et à voyager aux quatre coins du globe.

Après avoir vécu une enfance à l’étranger et entamé une licence de Lettres en France, il devient l’un des premiers grands reporters. En 60 ans de carrière journalistique, il rédige près de 80 romans d’aventures, sans compter les innombrables articles couvrant les actualités et les faits divers qui secouent ou font la grandeur du XXe siècle. Engagé volontaire lors de la Première Guerre mondiale, il en tirera L’Équipage (1923), son premier succès romanesque. Durant le second conflit mondial, Kessel, qui est juif, se sent menacé, aussi participe-t-il à sa manière à la Résistance : il écrira, en collaboration avec son neveu Maurice Druon, ce qui allait bientôt devenir le chant de ralliement des résistants : Le Chant des Partisans (1943).

Parmi ses autres écrits figurent Les Captifs (1926, grand prix de l’Académie française, qu’il intègrera en 1962), Belle de jour (1928, adapté au cinéma par Luis Buñuel), L’Armée des ombres (une chronique de la Résistance à laquelle il prit part, parue en 1944), Le Lion (1958, qui lui assure un succès international), Les Cavaliers (1967). Ses thèmes de prédilection sont la violence et l’héroïsme, deux composantes de choix pour construire des intrigues de romans d’aventures. Un prix littéraire est attaché à son nom : il récompense chaque année un auteur de langue française.

Nos analyses des livres de Joseph Kessel