Marguerite Duras

Marguerite Duras

Née à Saigon, en Indochine française, et morte à Paris, Marguerite Duras (1914-1996), de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est classée, par certains et contre sa volonté, dans la catégorie des « nouveaux romanciers ».

Forte d’un riche parcours universitaire, Duras s’engage dans la résistance lors la Seconde Guerre mondiale. Son premier roman, Les Impudents, voit le jour au cours de cette période : bien que balbutiante, son écriture y dévoile déjà de sa superbe à venir. Souvent contestée, la romancière commence à se faire connaitre du public en 1950 avec son roman Un barrage contre le Pacifique, que suivra une œuvre prolifique et fortement inspirée par sa vie intense. Ce n’est cependant qu’avec L’Amant (1984) qu’elle sera véritablement encensée par la critique (prix Goncourt).

Rompant avec les conventions, Marguerite Duras marque son époque en insufflant de la modernité dans les domaines de la littérature, du théâtre (Le Square, Savannah Boy) et du cinéma (Hiroshima mon amour d’Alain Resnais, India Song, Le Camion).