Paul Verlaine

Paul Verlaine

Né en 1844, Paul Verlaine est un poète de la deuxième moitié du XIXe siècle. Issue d’une famille de la petite bourgeoisie, il nait à Metz en 1844 et part faire ses études à Paris. Il y étudiera le droit, pour ensuite travailler dans une compagnie d’assurances et comme expéditionnaire à l’Hôtel de Ville de Paris. En 1866, il publie les Poèmes Saturniens. Trois ans plus tard parait son deuxième recueil Fêtes galantes, évoquant le XVIIIe siècle de Watteau. Il épouse Mathilde Mauté, une jeune fille de la haute bourgeoisie parisienne, en 1870.

Après le siège de Paris et l’insurrection de la Commune de Paris en 1871, Verlaine, qui a fait la rencontre d’Arthur Rimbaud, quitte sa femme pour le suivre en Angleterre puis en Belgique. Au cours de ses voyages, il écrit alors un nouveau recueil, Romances sans paroles. Les deux poètes vivent une relation passionnelle jusqu’au fameux soir de juillet 1873, où Verlaine tire sur son amant et se retrouve condamné à deux ans de prison qu’il purge à Bruxelles et à Mons. Il se convertit alors au catholicisme et à sa sortie de prison en 1875, il repart quelque temps en Angleterre où il devient professeur, pour ensuite revenir dans les Ardennes, à Rethel, où il se lie avec l’un de ses élèves Lucien Létinois, qui meurt en 1883.

L’année suivante, Verlaine publie Les poètes maudits, ouvrage dans lequel trois poètes sont mis à l’honneur : Tristan Corbière, Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé. Sa célébrité s’accroit et il est proclamé « prince des poètes », alors qu’il s’use et mène une vie de débauche jusqu’à sa mort due à une congestion pulmonaire en 1896.

Nos analyses des livres de Paul Verlaine