La Fée carabine : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Daniel Pennac

Analyse de : Thylla Nève de Mévergnies

Cette analyse synthétique invite le lecteur à se plonger dans le deuxième volume de la célèbre Saga Malaussène et à décrypter ce roman plein d’humour qu’est La Fée carabine. Roman policier à la fois réaliste et plein de fantaisie, La Fée carabine de Daniel Pennac est une mine d’or regorgeant de richesses langagières et stylistiques. On y retrouve le personnage de Benjamin Malaussène, à nouveau impliqué dans une sordide affaire de meurtres en série où les indices le pointent comme suspect idéal. Publié en 1987, le roman a été adapté à la télévision en 1988.

La Fée carabine : présentation de l’analyse

Divisée en plusieurs parties rédigées dans un langage clair et accessible, cette analyse propose tous les outils nécessaires à la compréhension du texte. La fiche commence par une présentation de l’auteur et de son livre. Célèbre écrivain français, Daniel Pennac s’illustre dans la littérature jeunesse. Ce n’est qu’avec la Saga Maulaussène, une série noire dont fait partie La Fée carabine, que l’auteur atteint la consécration. Il devient alors l’un des auteurs les plus vendus des éditions Gallimard. Oscillant entre roman policier et roman comique, son livre est à la fois drôle et plein d’imagination.

Après cette courte introduction, l’enquête policière relatée dans La Fée carabine est résumée intégralement en plusieurs parties. La fiche se poursuit ensuite sur une description détaillée des différents personnages classés en deux grandes catégories : les bons et les mauvais. L’analyse des personnages se penche un peu plus en profondeur sur la famille Malaussène, et en particulier sur Benjamin, bouc-émissaire professionnel. Mais elle s’attarde également sur les grands-pères drogués et déprimés du livre, ainsi que sur les policiers.

En guise de clés de lecture, la fiche dépeint l’univers réaliste dans lequel se déroule l’histoire. Elle met également en avant la critique subtile des travers de la société occidentale à laquelle se livre l’auteur dans son roman et analyse le genre de l’œuvre, à la fois roman policier et roman comique.

Pour continuer son exploration du livre, le lecteur dispose en fin d’analyse de quelques pistes de réflexion sous forme de questions ouvertes.

Analyse des protagonistes de La Fée carabine

L’analyse des personnages se penche sur la description de la famille Malaussène, décrite comme les bons de l’histoire, avant d’étudier plus en détail les policiers et quelques personnages clés considérés comme les méchants.

Benjamin Malaussène est le protagoniste du livre. Aîné de la famille, c’est lui qui s’occupe de tout le monde. Bouc émissaire professionnel, il est le coupable idéal de tous les crimes commis dans le quartier. La fiche de lecture s’attarde évidemment sur sa fratrie et sur sa mère, enceinte de son septième enfant.

Après cette description de la famille Malaussène, l’analyse littéraire se penche sur leurs amis, les personnes âgées. Le portrait des veuves qui se défendent à coup de pistolet ainsi que des vieux drogués recueillis par la famille Malaussène est minutieusement brossé. On retrouve, entre autres, Semelle, ancien cordonnier, Verdun, qui a fait la guerre de 14-18, et Stojilkovicz, dit Stojil, joueur d’échecs et confident de Benjamin. Stojil promène les vieilles dames dans son vieil autobus et leur apprend à tirer avec un pistolet pour se défendre.

La description des bons se poursuit avec quelques policiers. Le jeune inspecteur Pastor a été adopté par « Le Conseiller ». Il est un maître dans l’art de l’interrogatoire. Quant à l’inspecteur Van Thian, c’est un travesti qui enquête sous les traits de la veuve Hô. Il mène l’enquête sur le terrain.

L’analyse des mauvais brosse le portrait de quelques policiers corrompus et d’autres personnages majeurs de l’intrigue. Afin d’aider le lecteur à saisir leur psychologie, la fiche didactique passe au peigne fin les personnages du commissaire divisionnaire Cercaire, malhonnête et raciste, de l’inspecteur Vanini, homme de Cercaire, également raciste, et de l’architecte malhonnête Ponthard-Delmaire.

Clés de lecture et thématiques

Quelques clés de lecture proposées en avant-dernière partie de l’analyse guident le lecteur dans son étude du livre. La fiche se penche ainsi sur l’univers réaliste du roman (l’intrigue se déroule dans le réel quartier de Belleville, à Paris), ainsi que sur la critique des différents maux de la société occidentale contemporaine (la solitude des personnes âgées, le racisme, le développement des trafics de drogue...) à laquelle Pennac se livre. Elle commente également le genre du livre.

Poursuivez votre analyse du roman avec notre résumé de La Fée carabine. Approfondissez également votre connaissance de Daniel Pennac avec notre analyse du premier volume de la série Malaussène : Au bonheur des ogres.

Structure de cette analyse du livre

  • Introduction générale à l’auteur et à son œuvre (1 pages)

    Daniel Pennac, Écrivain français
    La Fée carabine, Du roman policier au roman comique

  • Résumé du deuxième tome de la saga Malaussène (3 pages)

    L'intrigue palpitante de La Fée carabine intégralement synthétisée

  • Étude descriptive des personnages principaux (3 pages)

    Une analyse des « bons » (la famille Malaussène, leurs amis et les policiers) et des « méchants » (l’architecte Ponthard-Delmaire, le commissaire divisionnaire Cercaire, l’inspecteur Vanini et les autres personnages-clés de l’intrigue)

  • Les clés de lecture indispensables (3 pages)

    Un univers réaliste ; Une critique subtile des travers de la société occidentale ; Un roman policier ou un roman comique ?

  • Nouvelles pistes de réflexion (1 pages)

    Une série de questions complémentaires pour vous aider à creuser davantage votre analyse de La Fée carabine

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "La Fée carabine"

Outil de référence incontournable pour les férus de littérature policière et les détectives en herbe, la fiche de livre consacrée à La Fée carabine de Daniel Pennac, deuxième tome de la saga Malaussène, propose une analyse détaillée du roman policier. Après une brève introduction, le document se poursuit par une synthèse complète de l’intrigue, une présentation descriptive des protagonistes majeurs et offre des clés de lecture particulièrement pertinentes qui amélioreront indiscutablement votre connaissance de l’œuvre.

Daniel Pennac

Daniel Pennac, né en 1944 à Casablanca au Maroc, fait partie des auteurs les plus vendus des éditions Gallimard. Il a jusqu’en 1995 mené de front une carrière d’écrivain et de professeur de français. Sa consécration coïncide avec la publication de la Série noire qui met en scène la famille Malaussène, série de romans dont font partie Au bonheur des ogres (1985) et La Fée Carabine (1987). On y suit notamment les aventures du personnage principal est Benjamin Malaussène.

Il s’illustre également dans la littérature jeunesse (Cabot-Caboche ou Kamo : l'idée du siècle), le scénario de bande dessinée (La Débauche ou Lucky Luke contre Pinkerton), le théâtre et l’essai (Comme un roman, par exemple, sur le plaisir de lire). Il reçoit plusieurs prix pour la Saga Malaussène, le prix Renaudot pour son roman autobiographique Chagrin d’école (2007) et deux prix pour l’ensemble de son œuvre.

Ses récits, à la fois drôles et d’une imagination débordante, lui valent d’être particulièrement apprécié des enfants et des adolescents.

A propos du livre "La Fée carabine"

La Fée Carabine est un roman policier de Daniel Pennac paru en 1987 chez Gallimard. Il s’agit du deuxième volume de la fameuse saga Malaussène, un cycle romanesque mettant en scène, entre 1985 et 1999, Benjamin Malaussène, véritable bouc émissaire, ainsi que de nombreux personnages de son entourage, dans le quartier populaire de Belleville à Paris.

Daniel Pennac, de son vrai nom Daniel Pennacchioni, est né en 1944 à Casablanca. Malgré son passé de cancre, il est aujourd’hui enseignant, essayiste, romancier et auteur de livres de jeunesse (dont Cabot-Caboche, 1982). Dans La Fée Carabine, roman plein d’humour écrit dans un langage libéré de la norme, il pointe du doigt plusieurs maux de la société occidentale contemporaine, critiquant la solitude des personnes âgées, le développement des trafics de drogue et le racisme, non sans conserver un formidable optimisme. Dans le récit, Benjamin Malaussène, qui est entouré de vieillards déjantés qui se droguent, de vieilles femmes qui tuent des policiers et de commissaires divisionnaires corrompus, se retrouve impliqué dans une enquête policière confondante où tous les indices le mettent en cause, alors qu’il est l’innocence même.

La Fée Carabine a fait l’objet d’une adaptation cinématographique dans un téléfilm de 1988 scénarisé par Daniel Pennac lui-même. Le roman a également été traduit en anglais en 1998 par les éditions Harvill. Il a rencontré un franc succès : La Fée Carabine a en effet permis à son auteur de remporter notamment le prix Mystère de la Critique en 1988.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806212733

ISBN numérique : 9782806217875

Ces analyses du livre "La Fée carabine" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "La Fée carabine" ont également téléchargé