Les Caprices de Marianne : Analyse du livre

0 évaluation

Auteur : Alfred de Musset

Analyse de : Guillaume Peris

Cette analyse littéraire se concentre sur une œuvre d’Alfred de Musset : Les caprices de Marianne. Il s’agit d’une pièce de théâtre en deux actes écrite par le dramaturge et auteur français en 1833. Elle présente un triangle amoureux entre Marianne, Cœlio et Octave. Jugée moralement répréhensible pour son époque, elle n’est jouée à la Comédie-Française qu’en 1851, après quelques modifications imposées par la censure — omniprésente au XIXe siècle.

Cette analyse des Caprices de Marianne offre l’occasion d’étudier les éléments essentiels constituant ce chef-d’œuvre, jusqu’à aujourd’hui considéré comme un ouvrage majeur d’Alfred de Musset.

Les caprices de Marianne : présentation de l’analyse

Cette étude exhaustive des Caprices de Marianne vous permet d’approfondir votre connaissance des écrits de l’auteur et poète français, Alfred de Musset. Cette fiche de lecture propose ainsi une exploration complète et détaillée de ce drame romantique. Pour ce faire, elle commence par une courte présentation de Musset. Celui-ci se consacre entièrement à la littérature tout au long de ses trente ans de carrière. On retrouve dans ses œuvres des thèmes très populaires du XIXe siècle, tels que l’amour, mais aussi des débats plus polémiques, comme celui portant sur la pureté et la débauche. Le théâtre occupe une place majeure dans ses ouvrages. Les caprices de Marianne fait partie de ses pièces maîtresses. De Musset y privilégie l’émotion au vers, mais on y retrouve quand même les subtilités de son style relativement fantaisiste.

Cette analyse des Caprices de Marianne continue sur un résumé concis de l’intrigue. Celle-ci raconte l’histoire de l’amour (qui semble sans espoir) que porte le jeune Cœlio à la femme du juge Claudio, Marianne. Le prétendant essaie de conquérir sa bien-aimée tout au long de la pièce. Sa démarche est appuyée par l’entremise de Ciuta et d’Octave. Pour découvrir le rôle de chaque protagoniste dans le déroulement de l’histoire, cette fiche de cours propose par ailleurs une analyse des personnages-clés. Cette partie se concentre principalement sur Cœlio, Octave et Marianne, mais aussi Claudio, Hermia, Ciuta, Tibia et Malvolo.

Quelques clés de lecture et pistes de réflexion viennent finalement clôturer l’analyse. Si vous souhaitez en découvrir davantage sur Alfred de Musset et ses œuvres, vous pouvez également consulter notre analyse du drame romantique Lorenzaccio ou celle de la comédie On ne badine pas avec l’amour.

Analyse des personnages principaux des Caprices de Marianne

Afin d’aller plus loin dans votre étude de cette pièce de théâtre d’Albert de Musset, cette synthèse littéraire vous propose une analyse des actants de l'œuvre. Les caprices de Marianne est une tragédie romantique mettant en scène un triangle amoureux. Le premier protagoniste, Cœlio, a tout du héros fleur bleue qui développe des sentiments pour une jeune femme mariée, a priori inaccessible. Son caractère est à la fois marqué par le courage et la simplicité, mais aussi par la dévotion et l’attitude chevaleresque.

L’élue de son cœur, Marianne, semble néanmoins insensible à son charme. Belle et au premier abord vertueuse, celle-ci est l’image de la parfaite épouse fidèle et loyale, typique de son époque. Les apparences sont toutefois trompeuses. Si elle n’a aucun mal à repousser les avances de Cœlio, elle ne peut s’empêcher de tomber éperdument amoureuse d’Octave. Ce dernier est pourtant envoyé par son ami Cœlio pour jouer les entremetteurs.

Bien évidemment, Claudio — mari de Marianne — finit par avoir des doutes sur le comportement de sa femme. Son tempérament jaloux prend alors très vite le dessus. Comment cette histoire se terminera-t-elle ? Découvrez dans notre analyse des Caprices de Marianne le dénouement de l’intrigue.

Clés de lecture et thématiques

Alfred de Musset est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands auteurs romantiques de la littérature française (au même rang que Victor Hugo, Alphonse de Lamartine ou encore Alfred de Vigny). Ses œuvres incarnent d’ailleurs l’exaltation de l’amour, thème qu’on retrouve dans Les Caprices de Marianne.

Pour compléter l’étude de cet ouvrage, cette analyse littéraire vous offre les clés de lecture nécessaires à sa compréhension. Cette partie décortique ainsi les différentes caractéristiques romantiques de l’œuvre, sa dimension tragique, mais aussi la notion de destin.

Pour vous inciter à poursuivre votre étude de la pièce, plusieurs pistes de réflexion viennent clôturer cette fiche de cours. Si vous souhaitez avancer encore plus vite dans la compréhension de l'œuvre, vous pouvez également télécharger notre résumé des Caprices de Marianne.



Structure de cette analyse du livre

  • Introduction de la comédie d'Alfred de Musset (1 pages)

    Alfred de Musset, Poète et dramaturge français
    Les Caprices de Marianne, Une histoire d’amour et de trahison

  • Résumé intégral des Caprices de Marianne (3 pages)

    L'intrigue des deux actes des Caprices de Marianne synthétisée scène par scène

  • Précis des personnages majeurs (2 pages)

    Portraits des actants : Cœlio, Octave, Marianne, Claudio, Hermia, Ciuta, Tibia et Malvolo

  • 3 clés de lecture pour mieux comprendre l'œuvre (4 pages)

    Une pièce romantique ; La tradition tragique et le destin ; Le refus d’un carcan social

  • Autres pistes de réflexion (1 pages)

    Une série de questions pour enrichir votre analyse des Caprices de Marianne d'Alfred de Musset

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Les Caprices de Marianne"

Si votre lecture des Caprices de Marianne d’Alfred de Musset nécessite une prise de recul pour en saisir les enjeux et les thèmes majeurs, intéressez-vous à notre fiche de lecture à la fois concise et complète. Grâce au résumé détaillé de l’histoire et de l’analyse des caractéristiques des protagonistes, vous parviendrez à vous faire une idée plus précise des spécificités de cette comédie. En outre, des clés de lecture ciblées et des pistes de réflexion vous pousseront à lire entre les lignes de ce chef-d’œuvre de la littérature française.

Pour les insatiables, il existe également un commentaire sur la scène 2 de l’acte II, également disponible au format PDF.

Alfred de Musset

Né le 11 décembre 1810 à Paris, Alfred de Musset est d'abord un élève brillant passionné par le droit et la médecine mais abandonne vite ses études tôt pour se livrer à l’écriture. Il écrit sa première oeuvre littéraire intitulée Contes d'Espagne et d'Italie alors qu'il n'a que 19 ans (1829).

À partir de 1832, il publie son théâtre destiné à être lu plutôt que joué : sa modernité est mal perçue et il vit mal l’absence de reconnaissance. En 1834, il publie Lorenzaccio, bientôt considéré comme un chef-d’œuvre du drame romantique, qui ne sera presque jamais représenté intégralement. L'oeuvre est directement issue de sa relation tumultueuse avec George Sand, qui lui inspire également la pièce On ne badine pas avec l'amour, publiée la même année dans La Revue des Deux Mondes. Ces tumultes ajoutent au tourment qu’il exprime dans La Confession d’un enfant du siècle en 1836.

Plus de dix ans plus tard, son œuvre commence à connaitre un certain succès, jusqu’à un triomphe à La Comédie française. Il reçoit la Légion d'honneur en 1845, en même temps que Balzac, et entre à l’Académie française en 1852, année de publication de ses œuvres complètes. Il meurt en 1857 de la tuberculose et son œuvre connaitra un important succès à la fin du XIXe siècle.

Alfred de Musset est considéré actuellement comme l'un des plus grands écrivains du romantisme littéraire français. Sa relation avec l'écrivaine George Sand a d'ailleurs fait l'objet d'un premier film intitulé Les Enfants du siècle, réalisé par Diane Kurys en 1999 puis d'un deuxième film, plus récent, intitulé Confession d'un enfant du siècle, réalisé par Sylvie Verheyde en 2012.

A propos du livre "Les Caprices de Marianne"

Les Caprices de Marianne est une pièce de théâtre en deux actes écrite par Alfred de Musset. Elle est publiée le 15 mai 1833 dans La Revue des Deux Mondes avant d'être jouée à la Comédie-Française le 14 juin 1851.

Qualifiée de comédie par Alfred de Musset, la pièce intitulée Les Caprices de Marianne se rapproche en réalité davantage du genre du drame, et elle appartient pleinement au mouvement romantique. Il faut dire qu’Alfred de Musset, qui est né en 1810 et mort en 1857, est considéré comme l’un des plus grands écrivains romantiques français. Parmi ses oeuvres principales, en plus des Caprices de Marianne, on compte On ne badine pas avec l'amour (1834), Lorenzaccio (1834) ou encore La confession d'un enfant du siècle (1836). Il est surtout célèbre comme dramaturge, mais il écrit également des poèmes et des romans.

Dans Les Caprices de Marianne, Alfred de Musset raconte l'histoire de Coelio, un jeune homme amoureux qui rêve de conquérir Marianne, l’épouse du juge Claudio, à Naples. N'osant l'aborder directement, il tente d'abord de lui déclarer son amour par l’intermédiaire de la vieille Ciuta, mais il n’obtient de la jeune femme que l'affirmation de sa fidélité conjugale. Il fait alors appel, en dernier recours, à son ami Octave, un libertin : Marianne continue de repousser ses avances, mais peu à peu, elle tombe amoureuse du messager, à qui elle offre un rendez-vous. Octave, qui joue loyalement le jeu, envoie Coelio au rendez-vous obtenu. Mais il est loin de se douter que Claudio, qui soupçonne sa femme d’adultère, a envoyé des spadassins pour abattre l’amant qui s’approchera de la maison : Coelio meurt assassiné après avoir entendu Marianne prononcer le nom d’Octave.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806213532

ISBN numérique : 9782806218452

Ces analyses du livre "Les Caprices de Marianne" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "Les Caprices de Marianne" ont également téléchargé