Bac de français 2021 : Toutes les infos sur les épreuves

publié le 05/05/2021 dans Bac de français
bac-de-francais-2021-toutes-les-infos-sur-les-epreuves

Depuis la rentrée 2020, avec la parution de nouveaux programmes et les nouvelles modalités de passage des épreuves, le bac de français prend une forme sensiblement différente des années précédentes. Les épreuves anticipées ont lieu en fin de classe de première comme précédemment, mais des changements interviennent concernant le type des écrits, le déroulement de l’oral et les coefficients attribués.

Si vous êtes concerné, préparez-vous à composer à l’écrit pendant 4 heures et à passer un oral de 20 minutes (avec préparation de 30 minutes). Pour vous guider, voyons plus en détail les modalités de ces épreuves et profitez de conseils pour réussir le bac de français en 2021.

 

Les modalités de l’épreuve écrite au bac français 2021

L’épreuve écrite en voie générale

À l’écrit du bac de français, pour les séries générales, le sujet offre le choix entre deux types de travaux d’écriture. Les élèves peuvent composer soit sur le sujet d’une dissertation soit sur un commentaire littéraire. Le coefficient 5 est attribué à l’écrit.

Le commentaire littéraire

Le commentaire est une analyse précise et organisée d’un texte littéraire, en lien avec les objets d’étude que vous avez abordés dans l’année. En principe, ce texte n’a pas été vu en classe. Vous vous appuyez sur ce que vous avez compris du texte, sur les éléments que vous jugez pertinents et surtout vous fournissez une interprétation qui vous est propre de l’extrait soumis à votre lecture. Précisons que votre devoir doit être construit et suivre une certaine logique. La rigueur du candidat dans sa démonstration est un critère important de l’évaluation.

La dissertation sur une question littéraire

La dissertation est une composition permettant d’organiser votre réflexion personnelle sur une question littéraire, portant sur l’une des œuvres et sur le parcours associé. Tout au long de l’année, lors de sa préparation au bac de français la classe a étudié des œuvres littéraires et des textes ou documents en lien direct avec ses œuvres. Le professeur les a choisies parmi une liste établie par programme officiel. Trois sujets de dissertation seront proposés, vous ferez le choix de l’un d’entre eux que vous traiterez.

Pour construire votre dissertation, vous devez mobiliser vos connaissances de l’œuvre et des textes étudiés tout au long de l’année scolaire. Votre réflexion se nourrit également des acquis des années antérieures.

L’épreuve écrite en voie technologique

Le commentaire littéraire

Le commentaire littéraire de la série technologique est construit avec les mêmes exigences que celles imposées en voie générale. Toutefois, le texte qui sera proposé à l’étude ne pourra concerner l’objet d’étude « littérature d’idées du XVIe au XVIIIe siècle »

La contraction de texte suivie d’un essai

La contraction de texte suivie d’un essai est réservée uniquement aux candidats des séries technologiques. Dix points sont accordés pour chacune des parties (10 points pour la contraction et 10 points pour l’essai). Une particularité pour ces séries également : l’objet d’étude concerné est La littérature d’idées du XVIe au XVIIIe siècle.

La contraction de texte se rapproche du résumé de texte, exercice pratiqué notamment dans les classes antérieures, au collège. Même s’il semble connu, il n’est pas plus simple, les exigences liées à cet exercice sont bien réelles. Vous devrez résumer le texte en le réduisant environ à un quart (10 % de marge sont tolérés) tout en conservant « l’esprit » et la forme initiale du passage. Vous rédigerez environ 250 mots.

L’essai ressemble fortement à la dissertation, mais son développement est plus réduit. C’est un devoir construit qui répond à une question précise posée par le sujet. Cette question se rapporte au thème principal développé dans le texte. On attend du candidat qu’il s’appuie sur l’œuvre au programme concernée.

Un schéma « classique » de construction est attendu. On doit trouver une introduction, un développement, une conclusion. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit bien d’une argumentation reposant sur une thèse, des arguments et des exemples.

 

Les modalités de l’épreuve orale au bac français 2021

L’épreuve orale en voie générale et technologique

L’oral du bac de français prend la même forme, quelle que soit la série.

L’épreuve orale (coefficient 5) est composée de deux parties : l’explication linéaire et la question de grammaire puis l’entretien avec l’examinateur. Elles s’enchaînent sans temps de pause. Au préalable, le candidat bénéficie de 30 minutes de préparation.

Les élèves doivent présenter à l’examinateur le descriptif des activités effectuées tout au long de l’année. Y figurent les textes lus et étudiés en classe, mais également une partie individuelle portant sur une œuvre choisie par le candidat. La deuxième partie de l’oral repose en majorité sur cette œuvre déterminée en amont par l’élève.

L’explication de texte et la question de grammaire

L’explication de texte ou explication linéaire rend compte de l’étude d’un des textes figurant dans le descriptif. Il s’agit donc d’un texte ayant fait l’objet d’un travail en classe. Cette première étape dure 12 minutes. Vous proposez une lecture expressive du texte puis vous procédez à l’explication linéaire d’un extrait d’une vingtaine de lignes. Attention à ne pas omettre de répondre à la question de grammaire posée par l’examinateur en début d’épreuve (point de grammaire lié au texte). Même si cette partie n’est notée que sur 2 points, ne l’éludez pas. Cela ferait le plus mauvais effet.

On attend de vous une réponse claire sur l’analyse d’une proposition, d’une phrase ou d’un groupe de mots. Votre réponse pourra être brève, l’essentiel c’est qu’elle soit organisée et qu’elle fasse bien le lien avec la signification du passage étudié. Dites-vous que le fragment de phrase que l’on vous a demandé d’observer précisément est signifiant, il n’a pas été relevé au hasard. Tentez d’établir un rapport avec le sens du texte.

L’entretien avec l’examinateur

Dans un deuxième temps, vous disposerez de huit minutes pour présenter l’œuvre littéraire que vous avez choisie et échangerez avec l’examinateur. L’entretien prend la forme d’une discussion pendant laquelle vous montrez votre implication personnelle. C’est le moment de défendre votre lecture, d’approfondir votre réflexion et de mobiliser vos connaissances.

Ce moment est crucial. L’examinateur est un professeur qui lui-même prépare des classes aux épreuves du bac de français. Il cherche à vérifier vos acquis, votre culture littéraire, mais surtout votre appétence pour la matière, l’intérêt que vous avez porté aux textes et documents complémentaires. Essayez d’être clair, de convaincre votre interlocuteur en montrant votre ouverture au dialogue.

 

Nos conseils pour réussir le bac de français

Une préparation progressive

Le programme de français en classe de première est très dense. Rappelons que les objets d’étude sont au nombre de quatre : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle, La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle, La littérature d’idée du XVIe siècle au XVIIIe siècle, Le roman et le récit du moyen-âge au XXIe siècle. De plus, la grammaire constitue une partie non négligeable du programme.

Pour chaque objet d’étude, le professeur a fait des choix d’œuvres littéraires (parmi la liste établie par les programmes officiels) et de parcours associés. Le volume de textes littéraires étudiés est assez conséquent en fin d’année. Leur lecture fréquente est donc plus que conseillée, elle est indispensable pour la compréhension et la mémorisation. 

Il est primordial de s’organiser dès le début de l’année pour acquérir les connaissances et les compétences de façon régulière. Beaucoup d’élèves prennent la mesure du travail nécessaire à la réussite des épreuves une fois que la date « du bac blanc » se rapproche à grands pas. Cette première échéance importante est angoissante pour bon nombre d’entre eux. Ceux qui n’ont pas fait le travail de fond, se sentent submergés et éprouvent un grand découragement. Cela est bien compréhensible, mais ce n’est pas une fatalité.

Le meilleur moyen d’éviter cet écueil est de mettre en place des habitudes, des petits rituels de travail et de révisions qui rendront les acquisitions plus « digestes ». Il est recommandé de faire un bilan chaque semaine de ce qui a été fait en classe. Ce travail prendra des allures de marathon au début, mais une fois ritualisés, ces exercices de « mise au point » feront partie intégrante de l’entraînement au bac de français. Rien de plus efficace qu’un travail régulier, même rapide.

Un entraînement en situation réelle

Tous les entraînements « en situation » sont les bienvenus, car ils sont formateurs.

Les analyses des textes menées en classe font l’objet de synthèses ou de bilans. Pour être certain que l’on a compris et mémorisé le cours et l’essentiel à retenir, rien de tel que de prendre une page blanche et de mettre par écrit de façon la plus organisée possible, les thèmes principaux du texte, les axes d’étude, les points importants, le vocabulaire marquant, etc.

Donnez-vous un temps limité et écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit au sujet du texte en question. En fonction du nombre d’éléments que vous êtes capable de noter sur votre feuille, vous évaluez si vous devez ou non amplifier vos révisions.

Pour l’oral vous pouvez procéder de la même manière. Préparez un brouillon et enregistrez-vous. Vous verrez que parler pendant 12 minutes sans interruption n’est pas chose aisée. Cela exige des connaissances solides et une organisation du propos pour être compris et convaincant. Aucune improvisation n’est possible. Vous devez avoir réfléchi sur le texte, travaillé sur les problématiques qui vous ont été soumises à son sujet en classe. C’est grâce au travail fourni en amont dans l’année que vous serez capable d’argumenter le jour de l’examen.

Une boîte à outils personnalisée

Pour mieux vous préparer, nous vous donnons quelques astuces.

Fixez un horaire dédié au travail personnel.

Notez sur votre agenda une plage horaire fixe hebdomadaire, spécialement consacrée aux révisions de français. Deux heures par semaine ne seront pas de trop pour faire vos fiches de révision et revoir ce qui aura été fait dans la semaine, c’est un minimum. Faites figurer sur votre planning personnalisé des objectifs précis : s’entraîner à l’écrit, mémoriser des notions, se mettre en situation pour l’oral…

Composez des fiches de révision pour le bac de français

Vous devez concevoir des fiches de révision pour le bac de français par catégories : sur les auteurs, sur les œuvres étudiées, sur des termes techniques, sur les textes analysés en classe… N’hésitez pas à utiliser un code couleur pour identifier clairement le type d’informations notées sur vos fiches (éléments biographiques, termes d’analyse littéraire, problématiques, thèmes, etc.).

Faites des cartes mentales 

Si vous avez une mémoire visuelle, la carte mentale est un bon moyen pour mémoriser. Là encore le code couleur est important pour identifier rapidement la thématique. Placez le mot clé au centre, le nom de l’auteur par exemple. Vous complétez ensuite avec les idées secondaires : date et lieu de naissance, mouvement littéraire, œuvres majeures, liens avec la peinture, etc.

Ce travail vous semblera fastidieux, mais il est très efficace pour mémoriser tout ce que vous devez savoir pour le bac de français !

Entraînez-vous à la lecture à voix haute

Au début de l’explication linéaire, l’examinateur vous demandera d’effectuer une lecture à voix haute du texte qu’il vous aura soumis avant le temps de préparation. Cette lecture est très importante. Le ton que vous adopterez et votre diction donneront les premiers indices de votre compréhension et de votre implication. C’est une étape qui n’est pas une simple formalité, vous ne devez pas la négliger. N’oubliez pas qu’un texte littéraire prend toute sa mesure lorsqu’il est lu avec le bon ton et de l’engagement, pensez aux textes de théâtre par exemple !

Formez un binôme

Pensez également à travailler avec un ou une camarade en particulier. Les travaux en classe se déroulent parfois en binômes. On vous demande d’échanger, de mutualiser les recherches et de proposer un compte rendu. Vous savez que cela peut être une façon de travailler plus efficace et plus rapide. Dans les moments où la motivation sera moindre, votre binôme vous soutiendra et sera un allié pour votre réussite.

Rejoignez un groupe de camarades

De temps en temps, vous pouvez vous organiser avec plusieurs camarades pour former un groupe « spécial révisions »

Préparez des quiz sur les auteurs, sur les œuvres, sur les textes et pourquoi pas sur le vocabulaire spécifique. Vous verrez que c’est une très bonne solution pour retenir les différentes notions.

Préparez l’oral à plusieurs. Mettez-vous en condition d’examen. Chaque élève présente à son groupe ou à son binôme un exposé sur l’un des textes. N’oubliez pas de minuter le passage et d’évaluer en fonction de critères de réussite. Tout est important, la gestuelle, le ton adopté, la fluidité des propos. Vous pouvez même filmer l’élève interrogé, mais attention, l’important est de lui faire un retour avec des remarques constructives qu’il prendra en compte pour le jour J !