Le bac de français 2021 à l’écrit

publié le 05/05/2021 dans Bac de français
le-bac-de-francais-2021-a-lecrit

En classe de première, les élèves passent l’épreuve anticipée du bac de français. Composé de deux étapes, la première à l’écrit et la seconde à l’oral, cet examen constitue bien souvent pour les élèves une source d’appréhension.

Depuis la rentrée 2020, le contenu de l’épreuve écrite du bac de français a changé. La question de corpus et le récit d’invention ont disparu. Reste une épreuve de 4 heures, coefficient 5, qui concerne tous les candidats, mais dont les modalités sont différentes en fonction de la voie générale ou technologique. Voici quelques explications et conseils de méthode pour y voir plus clair dans les attendus de cette épreuve redoutée.

 

Le programme de français pour l’épreuve écrite

Le programme de la classe de français en première repose sur des objets d’étude différents de ceux étudiés en seconde. Rappelons simplement ce qu’on appelle objet d’étude : c’est un ensemble d’œuvres, de textes et de documents que l’on réunit en fonction d’un genre littéraire, d’une période historique donnée. Par exemple en seconde est proposé l’objet d’étude « Le roman et le récit du XVIIIe au XXIe siècle ».

Les objets d’étude

En classe de première, les objets d’étude sont au nombre de quatre. Votre année scolaire sera plus ou moins articulée en fonction de ces quatre grandes étapes. Les énoncés sont les suivants : La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle, La littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle, Le roman et le récit du moyen-âge au XXIe siècle et Le théâtre du XVIIe au XXIe. Il n’y a pas d’ordre imposé, l’enseignant organise le déroulement du programme comme il le souhaite.

Pour chaque objet d’étude, le professeur choisit une œuvre intégrale et un ensemble de textes et documents rassemblés sous le nom de « parcours associé ». L’œuvre et le parcours doivent s’éclairer mutuellement.

Le programme de l’écrit du bac de français est renouvelé par quart tous les ans.

Le parcours associé

Le parcours associé de chaque œuvre prend des aspects divers. Le contenu est composé majoritairement de textes qui ne font pas l’objet obligatoirement d’une explication. L’essentiel est d’assurer des prolongements artistiques pour favoriser la compréhension plus large des enjeux esthétiques et culturels.

 

L’écrit du bac de français en voie générale

Le commentaire

Le commentaire est un exercice d’écriture organisé qui vise à proposer l’interprétation personnelle d’un texte au bac français 2021. Il est nécessaire d’effectuer une lecture fine, minutieuse, afin de comprendre et d’analyser les choix d’écriture de l’auteur. La difficulté principale est de mettre au jour la singularité et l’intérêt d’un texte et les émotions qu’il provoque. Ce n’est pas un travail facile, seul un entraînement régulier permet d’y parvenir relativement sans difficulté. Les exercices réguliers permettent d’acquérir des automatismes qui seront très utiles le jour de l’épreuve.

La rédaction du commentaire doit respecter une structure en trois étapes (introduction, développement, conclusion) et un certain nombre de conventions (lexique approprié, insertion de citations, etc.). Découvrez ci-dessous quelques étapes à respecter pour une structure rigoureuse.

Introduction et conclusion

L’introduction comporte trois étapes. L’amorce ou l’entrée en matière expose le contexte historique, littéraire ou artistique, l’auteur et l’œuvre. Vous devez ensuite énoncer le projet de lecture. Vous présentez le texte puis la problématique sous forme de question. Enfin, vous annoncez les grandes parties du plan qui structurent l’étude.

La conclusion comprend deux parties : d’abord la synthèse qui rappelle les grandes étapes du développement pour apporter une réponse à la problématique puis l’ouverture qui compare le texte à une autre œuvre littéraire ou artistique.

Développement

Chaque partie développe une idée directrice énoncée par une phrase introductive, puis présente deux ou trois parties. Chaque sous-partie propose une idée principale (ou argument) qui contribue à construire la partie et est justifiée par l’analyse d’exemples tirés du texte. Les exemples constituent « le cœur » du développement : ce sont des citations dont on analyse les procédés d’écriture et dont on interprète le sens et les effets produits.

Mise en forme du commentaire

Le travail de mise en forme permet de repérer les étapes du devoir. Il fait partie des exigences de construction de l’écrit du bac de français.

Il faut sauter deux lignes entre l’introduction, le développement et la conclusion et une ligne entre chaque partie du développement. Des alinéas marquent le début de chaque paragraphe, ce qui permet de les identifier.

Des règles d’écriture doivent être suivies. Les titres des œuvres sont soulignés, les chiffres sont écrits en lettres à l’exception des dates et des numéros de lignes. L’expression écrite doit être soignée. Il est conseillé de relire le commentaire une fois rédigé afin de préciser les idées et le vocabulaire. La vérification de la cohérence de la mise en page et la correction des fautes d’orthographe ou de syntaxe sont également des étapes indispensables.

La dissertation

La dissertation porte sur une épreuve étudiée pendant l’année et sur le parcours associé dans lequel elle s’inscrit. Pour effectuer une bonne préparation à la dissertation, il faut lire et analyser soigneusement le sujet pour comprendre ce qui est demandé, vous éviterez ainsi les contresens et les hors-sujet.

Lisez attentivement l’énoncé. Il se présente sous la forme d’une question ou d’une citation qui invite à débattre d’un problème littéraire. La dissertation est basée plus particulièrement sur les œuvres au programme et le parcours associé. Vous devrez donc vous appuyer sur vos connaissances de ces œuvres.

L’exercice de dissertation peut conduire à s’interroger sur les enjeux des œuvres littéraires, sur leur forme, le travail de l’écriture, les thèmes abordés, etc.

On attend de vous une réflexion organisée, argumentée, illustrée d’exemples précis et analysés. Mobilisez vos connaissances et montrez vos capacités de réflexion et d’expression.

Nous vous partageons avec vous quelques habitudes à adopter pour être efficace. Plusieurs principes de rédaction et de mise en page sont à suivre pour une pleine réussite au bac français écrit de 2021.

Introduction et conclusion

L’introduction est composée de 4 parties : l’amorce, l’explication du sujet, la problématique et l’annonce des idées directrices des parties.

La conclusion comprend 2 parties. La synthèse répond à la problématique et rappelle les grandes étapes du développement. L’ouverture propose un lien vers une autre œuvre littéraire ou artistique en relation avec le sujet traité.

Développement

Le propos du développement est structuré comme une démonstration qui progresse. Il s’agit de proposer une argumentation solide s’appuyant sur 2 ou 3 grandes parties elles-mêmes développées à partir d’idées directrices. Des sous-parties viennent s’ajouter à cette organisation. Les arguments que vous avancerez dans ces sous-parties seront étayés d’exemples précis que vous aurez analysés. N’oubliez pas d’opérer des transitions et utilisez les connecteurs logiques indispensables à l’enchaînement des idées. Ainsi, votre argumentation sera claire et précise.

Mise en forme

La mise en forme de votre devoir est très importante, car elle témoigne de la clarté de votre réflexion. C’est un critère majeur de l’écrit du bac de français. Vous devez appliquer les conventions attendues, comme sauter des lignes entre l’introduction et le développement ou marquer des alinéas en début de paragraphes. Quelques règles d’écriture sont à suivre. Elles ne sont pas nouvelles, vous en avez appris l’usage en seconde voire au collège. Ainsi, les titres d’œuvres sont soulignés, les titres de chapitres ou de poèmes sont mis entre guillemets.

Vous éviterez l’utilisation de la première personne (le « je ») pour adopter un style beaucoup plus neutre avec l’emploi éventuellement de l’indéfini « on » ou la première personne du pluriel (le « nous »). Enfin, soignez votre expression écrite. Relisez votre travail et vérifiez l’orthographe et la conjugaison.

 

L’écrit du bac de français en voie technologique

Le commentaire

Les modalités du commentaire en voie technologique sont les mêmes que pour la voie générale. Dans tous les cas, votre commentaire répond à un projet de lecture que vous établissez en fonction des enjeux repérés dans le texte et la spécificité du genre littéraire concerné.              

La contraction de texte et l’essai

La contraction de texte

La contraction de texte notée sur 10 points consiste à ramener à l’essentiel un texte argumentatif, le plus souvent au quart de sa longueur initiale. C’est un exercice d’écriture qui n’est pas évident. Il demande beaucoup d’habileté dans le maniement de la langue et dans la précision des mots et tournures employés. Il ne faudra pas hésiter à passer du temps à remanier votre texte afin de le rendre le plus efficace et précis possible.

Deux étapes sont indispensables contracter correctement un texte. La première consiste à comprendre le texte pour en dégager l’organisation et les éléments essentiels.

  • Comprendre ce que dit le texte et comment il le dit : dès votre première lecture vous devez repérer le thème et la thèse défendue. Ensuite, il faudra le résumer en une phrase afin d’en dégager immédiatement le sens global. Il faut être très attentif à l’énonciation, au ton employé et aux figures de style.
  • Dégager l’organisation du texte : regardez attentivement la mise en page du texte, vous verrez éventuellement l’organisation globale. Soyez attentif aux connecteurs logiques et à la ponctuation qui a aussi un sens logique. Donnez un titre à chaque partie du passage, en insistant bien sur sa cohérence et sa progression.
  • Distinguez les éléments essentiels de l’extrait proposé : soulignez les mots, expressions ou phrases clés. Repérez ensuite les exemples et conservez seulement ceux qui font avancer le raisonnement en les reformulant. Pour plus d’efficacité, repérez les digressions et les répétitions et mettez-les entre parenthèses.

La deuxième étape est celle de l’écriture. Il faut comprendre le texte. Vous pouvez souligner les mots difficiles et tenter d’en comprendre le sens grâce au contexte. Remplacez-les par des mots plus simples de même sens. Vous pouvez créer des listes de synonymes ou des champs lexicaux à partir des mots clés que vous avez repérés. N’oubliez pas de recourir aux mots de liaison, car ils permettent de mettre en lumière l’organisation du texte.

Il ne faut pas se priver des expressions et formulations efficaces. Une fois que vous avez pris le temps de penser vos phrases, privilégiez les formulations courtes avec une organisation simple (sujet-verbe-complément).

Enfin, organisez votre texte en paragraphes qui respecteront la logique du texte d’origine. Suivez le mouvement du texte et le ton employé, respectez la logique.

Il faudra être attentif au nombre de mots, contrainte essentielle de l’exercice. Chaque mot a son importance, les mots composés comptent pour plusieurs mots si chaque membre peut exister seul, pour un mot si on ne peut pas les séparer.

L’essai

Rappelons que l’essai (noté sur 10 points) est un exercice réservé à la voie technologique présent également l’écrit du bac de français. Il porte sur l’objet d’étude La littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle.

L’essai est un texte argumentatif qui s’inscrit donc dans la littérature d’idées. Il s’agit de répondre à une question qui peut être d’ordre littéraire, mais qui peut également relever plus largement de la culture générale.

Contrairement à la dissertation, l’essai est un exercice qui ne répond pas à des codes « académique ». Il se caractérise par la liberté de son organisation et même dans le ton employé. L’exercice met en jeu des compétences de réflexion, de nuance et de rédaction.

Vous devez être convaincant pour emporter l’adhésion du correcteur. Votre mise en page n’est pas anodine, elle montre l’organisation et la progression du raisonnement. N’oublions pas qu’il s’agit de répondre à une question.

Voici quelques conseils à suivre pour réussir l’essai :

  • Analysez le sujet avec précision: pour commencer, il faut absolument éviter le hors-sujet. Pour cela, il faut analyser les mots clés, qui définissent le champ de la réflexion, et lever les éventuels sous-entendus. Déterminez ensuite le mode de raisonnement adopté et le type de plan que vous développerez : un plan thématique, analytique ou dialectique.
  • Trouvez des idées pour construire votre plan (arguments et exemples) : votre réflexion sera nourrie par des arguments et des exemples précis. Il faut trouver deux ou trois arguments par axe de réflexion pour élaborer le raisonnement. Les axes du plan sont alors précisés.
  • Construisez un plan détaillé: un plan détaillé organise de façon équilibrée les arguments et les exemples en deux ou trois grandes parties. Cette organisation se compose également de plusieurs sous-parties (de la plus simple à la plus complexe). Dans chaque sous-partie, un argument et des exemples apportent des éléments de réponse à la question. Le plan montrera une progression. Commencez par les idées les plus attendues pour dévoiler progressivement une idée originale ou au contraire accrochez le lecteur dès les premières lignes.

L’écrit du bac de français est une épreuve rigoureuse qui exige un travail régulier, mais qui n’est pas inaccessible si on s’investit pleinement tout au long de l’année. Pensez aux fiches de révision pour vous aider dans votre préparation de l’oral du bac de français !