Le bac de français 2021 à l’oral

publié le 05/05/2021 dans Bac de français
le-bac-de-francais-2021-a-loral

L’oral du bac de français est la deuxième étape qui a lieu généralement après l’écrit du mois de juin. Pour des raisons d’organisation, certains candidats sont convoqués avant l’épreuve écrite. Cela n’a aucune incidence sur le déroulement de l’une ou l’autre étape.

De nombreux élèves appréhendent cet oral officiel, il soulève beaucoup d’inquiétude tout au long de l’année, car il exige de l’engagement, de l’implication personnelle. Notons qu’il signe la fin de l’étude du français au lycée. Voyons de plus près à quoi ressemble cette épreuve et comment elle se déroule. 

 

Présentation du programme de français de la classe de première

Les objets d’étude

Le programme de la classe de français en première est organisé en fonction d’objets d’étude imposés par les programmes officiels. Ces objets d’étude sont les suivants : Le roman et le récit du moyen-âge au XXIe siècle, Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle, La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle et La littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle. Pour chacun d’entre eux, une liste d’œuvres est établie au niveau national.

Pour chaque objet d’étude, trois œuvres et parcours sont inscrits au programme de l’oral du bac de français dont une partie est renouvelée chaque année (un quart).

Le professeur fait le choix dans cette liste d’une œuvre intégrale par objet d’étude et d’un parcours associé, c’est-à-dire un groupement de textes portant un éclairage sur l’œuvre littéraire en question. L’oral portera sur l’un des textes étudiés en classe.

Le parcours associé

Le parcours associé est l’ensemble des documents complémentaires, rattachés à l’œuvre intégrale. Il peut s’agir de textes littéraires faisant l’objet d’une analyse approfondie ou non, de lectures cursives, de documents iconographiques, etc.

Précisons que l’oral (coefficient 5), d’une durée totale de 50 minutes (30 minutes de préparation + 20 minutes de passage) est composé d’une explication linéaire d’un texte choisi par l’examinateur assorti d’une question de grammaire et d’un entretien avec l’examinateur.

Le descriptif des activités

Le professeur de la classe fournit à ses élèves un récapitulatif de tout ce qui a été fait pendant l’année. Ce document appelé « descriptif » est obligatoire le jour de l’oral. Il mentionne les textes qui auront fait l’objet d’une étude détaillée et ceux qui auront servi à étayer la réflexion ou à mettre en perspective le parcours choisi.

Pour le baccalauréat général, les lycéens présentent entre 20 et 24 textes et pour le baccalauréat technologique entre 13 et 16 textes.



Oral de français : l’explication linéaire et la question de grammaire (première partie)

Cette partie de l’oral du bac de français est notée sur 12 points (10 points pour l’explication de texte et 2 points pour la réponse à la question de grammaire).

L’explication linéaire

L’examinateur va choisir dans le descriptif des activités effectuées dans l’année un texte qui a fait l’objet d’une étude en classe. Il s’agit donc d’un texte connu. Il faudra effectuer une explication linéaire d’un extrait d’environ 20 lignes (notée sur 8 points).

Cette étape que l’on nomme également « exposé » dure environ 10 minutes. Vous commencez par une lecture « à voix haute » juste, pertinente et expressive du texte choisi juste avant la préparation par l’examinateur. Vous devez impérativement situer ce texte dans l’œuvre et le parcours associé.

Rappelons que le texte à expliquer est issu d’une œuvre intégrale.

Pour donner du relief à votre analyse, pour convaincre votre interlocuteur de la justesse de votre propos, vous devez très bien connaître l’œuvre intégrale. Cela passe par le travail en classe, les cours généraux, les recherches et les exposés. Les ouvrages critiques peuvent également vous aider, mais rien ne remplace le travail personnel que vous devez fournir chaque semaine. Il faut utiliser les cours pour vous faire votre propre lecture des œuvres, pour construire du sens et une réflexion personnelle.

La question de grammaire

À l’issue de l’explication linéaire, vous traiterez la question de grammaire qui vous aura été donnée avant la préparation. Notée sur 2 points, elle concerne une notion figurant dans le programme dédié abordé tout au long de l’année en marge de l’étude des textes.

Cette partie un peu « technique » n’est pas anecdotique. Elle fait partie intégrante de l’oral du bac de français. Le point de grammaire à traiter n’a pas été décidé au hasard. Avant de vous pencher sur son analyse, demandez-vous pourquoi on vous demande de réfléchir sur ce point et pas un autre. Un lien étroit existe entre le texte et le sujet grammatical soumis à votre réflexion. Par exemple, vous pourriez vous interroger sur le nombre important de phrases interrogatives dans un extrait. En plus de mentionner la particularité de ce type de phrases, vous pourriez suggérer que leur nombre pourrait avoir un lien avec le questionnement du personnage par exemple. Gardez à l’esprit que réfléchir sur la manière dont fonctionne la langue c’est parvenir à bien la comprendre et à bien l’employer.

Ce lien entre les outils de la langue et le texte est loin d’être évident.

La grammaire est abordée en séances spécifiques ou en exercices en autonomie. Une fois réalisées, les activités grammaticales sont intégrées aux études de textes, aux explications linéaires.

Pour l’essentiel, on attend qu’un élève soit capable de donner la nature et la fonction des termes utilisés, d’analyser logiquement une phrase. Il doit pouvoir identifier les types de propositions, de phrases, etc.

Même si votre analyse de la notion grammaticale est courte, elle doit être organisée.

 

Oral de français : l’entretien (deuxième partie)

La seconde partie de l’épreuve est consacrée à la présentation de l’œuvre choisie par le candidat avant les épreuves du bac. Elle dure 8 minutes et évalue tout particulièrement l’expression orale. C’est le moment de montrer votre implication personnelle, de valoriser le travail de lecture effectué et votre capacité à faire partager vos expériences de lecture.

Un entretien en deux temps

Le premier temps est considéré comme un point de départ, vous présentez brièvement l’œuvre que vous avez retenue et vous expliquez les raisons de votre choix. Ne parlez pas dans le vague, soyez précis en donnant des arguments valables.

Le second temps prend la forme d’une discussion. Ce temps est réservé aux interactions entre le candidat et l’examinateur qui prend appui sur la présentation faite auparavant pour évaluer vos capacités à dialoguer. Vous devez répondre aux relances de l’examinateur en essayant de nuancer et d’étoffer votre réflexion. Pour défendre votre point de vue, appuyez-vous sur votre connaissance de l’œuvre.

Faites bien la différence entre des questions simples qui exigent une réponse brève et des questions plus complexes qui ouvrent le débat. Mobilisez vos connaissances pour formuler une réponse organisée avec des références précises.

L’idéal est de pouvoir lier des remarques ponctuelles à des remarques plus larges.

La discussion que vous mènerez avec l’examinateur portera sur l’œuvre choisie, mais également sur les lectures cursives figurant sur le descriptif. Assurez-vous de bien connaître tous les textes, y compris ceux n’ayant pas fait l’objet d’analyses particulières.

Travail de mémorisation

Pour parler spontanément d’une œuvre intégrale lors de l’entretien, il faut en connaître la teneur. Il est nécessaire de l’avoir lue attentivement et d’en avoir mémorisé les thèmes, les personnages, les problématiques, etc. Vous devez savoir ce qui se passe dans chaque chapitre pour avoir une vue d’ensemble de la structure. Vous êtes censé connaître l’ensemble du roman, du recueil poétique, de la pièce de théâtre étudiés en classe.

Le premier travail à effectuer pour bien préparer l’entretien portant sur les œuvres étudiées ou lues est un travail de mémorisation. En fonction du genre de l’œuvre étudiée, on peut lister un nombre d’éléments à retenir.

Récit ou roman

Vous devez bien connaître les étapes de l’intrigue, ce qui se passe dans les parties et chapitres. Vous devez cerner les protagonistes de l’histoire, la chronologie et s’il y a des ellipses (revoir le système temporel). Enfin, il est fondamental de comprendre les différents enjeux de l’œuvre et les intentions de l’auteur.

Pièce de théâtre

On attend de vous que vous connaissiez les différents personnages et leur rôle dans l’intrigue. Vous devez être capable d’indiquer la progression de l’œuvre, les caractéristiques de chaque acte (si la pièce est en actes et en a plusieurs). Des connaissances sur le décor et sur le temps écoulé dans l’histoire sont attendues.

S’il s’agit d’un recueil de poèmes, on attend de vous que vous ayez une idée précise de l’organisation interne de l’ouvrage. Ayez en tête les différentes parties et leur spécificité, leur progression.

Œuvre argumentative

Un texte argumentatif est construit selon une stratégie. Vous devez connaître la démarche mise en place par l’auteur. Ce dernier écrit dans le but de convaincre ou de persuader ne l’oublions pas. Il est important de pouvoir identifier la progression de l’argumentation, les étapes les unes par rapport aux autres. De plus, il est évident que vous devez montrer une bonne connaissance des thèses développées, des arguments et des exemples employés.

Dans le courant de l’année, au fur et à mesure des séquences d’enseignement, il faudra vous constituer des fiches de révision sur les œuvres et sur les auteurs du bac de français. C’est à cette condition que vous serez bien préparés pour réussir l’épreuve orale du bac de français.

 

Un bon entraînement pour un oral réussi

Un oral réussi est la conséquence d’un travail de préparation rigoureux. C’est le même engagement que pour l’écrit du bac de français. Il faut acquérir avant tout une bonne connaissance et compréhension sûre des textes, des œuvres et des objets d’étude au programme. L’examinateur jugera de vos capacités à réagir, mais il évaluera aussi vos connaissances. Il est impossible de donner l’illusion d’un travail sérieux.

Après avoir préparé des fiches de révision sur les différents textes et pistes de réflexion intéressantes, entraînez-vous oralement en prenant un texte du descriptif.

Rien de plus formateur que de s’entraîner en temps limité. Avec un camarade, organisez des oraux, l’un jouant le rôle du candidat et l’autre de l’examinateur. Respectez auparavant le temps de préparation imposé par l’épreuve officielle.

Vous ne pouvez pas mémoriser des développements tout faits prêts à être récités. Si vous adoptez cette technique, vous serez pénalisés, car ce n’est pas ce que l’on attend d’un candidat.

Cependant, vous pouvez réfléchir à des pistes, à des questions en lien avec les objets d’étude. Imaginez ces questions et préparez des réponses en vous référant à des citations extraites des œuvres étudiées.

 

Des conseils pour réussir le jour J

Pour vous préparer au jour de l’épreuve orale du bac de français, voici quelques conseils et astuces. 

Avant l’oral

Rassemblez la veille de l’examen votre pièce d’identité, votre descriptif des activités des œuvres et de votre convocation. Choisissez une tenue dans laquelle vous serez à l’aise (les salles d’examen sont souvent surchauffées !). Présentez-vous avec une marge d’avance confortable pour éviter tout stress inutile.

Le jour de l’oral

Mettez toutes les chances de réussite à l’oral de bac français 2021 grâce à ces 8 conseils :

  • Lors du premier contact avec l’examinateur, n’omettez pas de le saluer puis fournissez-lui les documents obligatoires (pièce d’identité, convocation, description).
  • Laissez-le choisir le texte sans faire de remarque particulière sauf si on vous y invite.
  • Si vous n’avez pas compris quel est l’extrait qu’on vous demande d’expliquer, demandez des précisions. Faites de même pour la question qui accompagne le choix du texte, assurez-vous que vous la comprenez sans ambiguïté.
  • Installez-vous très rapidement à la place que l’on vous indiquera et notez immédiatement l’heure sur votre brouillon. Les trente minutes de préparation passent vite, surveillez votre montre !
  • Efforcez-vous de conserver les habitudes que vous avez prises pendant l’année écoulée. Lisez attentivement le texte, plusieurs fois avant d’établir votre projet de lecture et de sélectionner les passages que vous expliquerez en particulier. Notez vos idées et établissez un plan. Vous ne devez rédiger que l’introduction et la conclusion.
  • Chaque extrait du texte qui fera l’objet d’une étude peut être reporté sur votre brouillon avec l’explication correspondante. Une des difficultés est de lier les différentes remarques et de proposer un ensemble cohérent qui réponde à votre projet de lecture (ou problématique). 
  • Attention à la question posée par l’examinateur. Elle détermine l’orientation que vous donnez à votre explication et donc le plan que vous suivrez. Il ne s’agit pas de réciter un contenu préétabli, mais d’utiliser ses connaissances et d’être autonome par rapport au texte par le biais de la question posée.
  • Pour la partie entretien, ne relâchez pas votre concentration !

L’épreuve du bac de français à l’oral dure 20 minutes au total. Cela peut paraître court, mais en réalité, c’est un temps très long si on est peu préparé et que l’on n’a pas grand-chose à dire.

Préparez-vous avec rigueur et régularité, vous devriez réussir cet oral sans difficulté !